La colère des hôpitaux privés à but non lucratif

La colère des hôpitaux privés à but non lucratif

LesEchos, publié le mardi 06 février 2018 à 17h48

Nouveau coup de Trafalgar dans l'hospitalisation privée. Les établissements à but lucratif et non lucratif, représentés par leurs fédérations respectives, la FHP et la Fehap, ainsi que les mutuelles qui opèrent leurs propres établissements sanitaires, viennent de découvrir que le gouvernement compte leur confisquer des avantages octroyés à tous les employeurs privés. Un projet de décret en Conseil d'Etat prévoit en effet de minorer leurs tarifs 2018 d'un montant équivalent au crédit d'impôt compétitivité emploi (Cice) du secteur marchand, ou au crédit d'impôt sur les taxes et les salaires (Cits) du secteur associatif.

75 % des établissements non lucratifs dans le rouge

Pour les cliniques, l'épisode se reproduit tous les ans depuis la création du Cice en 2014. Mais…

Lire la suite sur LesEchos

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - La colère des hôpitaux privés à but non lucratif
  • ces établissements n'ont qu'à refusé de soigner les CMU et autres et de refuser les chambres particulieres aux personnes qui ne les paient pas , CMU aide médical d'état etc ,ces personnes devraient aller se faire soigner à l hopital publique puisque c'est l'état qui donne ces attestations

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]