La colère de la famille de Sophie Pétronin, otage d'Al-Qaïda au Mali

La colère de la famille de Sophie Pétronin, otage d'Al-Qaïda au Mali©Capture d'écran BFM TV

Source : BMFTV, publié le dimanche 02 juillet 2017 à 14h19

La branche d'Al-Qaïda au Mali a publié une vidéo de six otages étrangers, dont la Française Sophie Pétronin, a annoncé SITE, un centre américain spécialisé dans la surveillance en ligne de la mouvance jihadiste.



La vidéo de 16 minutes et 50 secondes, non datée, a été publiée samedi via la messagerie sur internet Telegram par le "Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans", une organisation jihadiste.

Sa famille n'a pas tardé à réagir. "Moi je me demande si nos autorités, d'avant et celles de maintenant, font vraiment ce qu'il faut. Moi je trouve qu'on a perdu beaucoup de temps. J'ai l'impression qu'on n'a pas fait grand chose", s'est insurgé son époux Jean-Pierre Pétronin. Leur fils Sébastien s'est rendu plusieurs fois au Mali pour essayer de débloquer la situation.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
74 commentaires - La colère de la famille de Sophie Pétronin, otage d'Al-Qaïda au Mali
  • je suis très admiratif de ces bénévoles, formidables d'abnégation et de dévouement aux autres, mais qui connaissent les risques encourus; nos gouvernants, nos diplomates et nos services de renseignement font tout ce qui est en leur pouvoir pour tenter de récupérer les otages; il faut quand même savoir que quand nous payons une rançon ou faisons libérer des terroristes détenus dans ces pays africains, les organisations djihadistes, après avoir libéré leurs otages, s'empressent d'utiliser l'argent de la rançon et leurs membres de retour pour aller en capturer d'autres... j'espère que ça donnera à réfléchir à tous ceux qui s'expriment ici sans savoir, mais c'est leur droit...

  • Elle était au courant des risques encourus en allant dans cette zone.
    Le site du MAE est très clair à ce sujet.
    Alors? Il faut assumer!

  • J'étais légionnaire en 1977, et, nous avons été cherché Mme Claustre dans le Tibesti. Nous avons morflé, le nombre de morts n'a jamais été divulgué. Il a couru un bruit que Mme Claustre était passée du coté des "rebelles"...

  • que devient le jeune qui faisait le tour du monde avec son sac à dos parti en BIRMANIE dans un pays à risque ;encore une rançon à
    payer par les français

  • La critique est facile mais l'art est difficile. Les gouvernements ne sont, à mes yeux, pas responsables de tels actes de barbaries. Il y a toujours, dans ces cas là, des négociations en perspectives. Elles sont souvent très longues. Le gouvernement d'avant, comme celui qui vient de sortir des urnes dernièrement, oeuvrent pour la délivrance d'un (ou d'une) otage, par voie de diplomatie et de contacts avec les antagonistes. Ne cherchons pas de boucs émissaires ! Puisque l'on est dans l'interrogation? Je voudrais bien connaître l'attitude de son association pour sa délivrance.