La Chambre de commerce de l'Essonne met ses locaux en vente sur Le bon Coin

La Chambre de commerce de l'Essonne met ses locaux en vente sur Le bon Coin
Un panneau de vente de bureaux à Paris en 2002 (illustration)

Orange avec AFP, publié le mardi 03 octobre 2017 à 11h30

Prise à la gorge, la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de l'Essonne veut riposter médiatiquement. Pour protester contre la baisse drastique des dotations de l'État, elle a mis en vente ses locaux historiques d'Évry sur Le bon Coin, révèle France Info.



À vendre, 13.000 mètres carré de bureaux, situés en plein centre-ville d'Evry. Les Chambres de commerce et d'industrie ne décolèrent pas depuis la présentation du budget 2018. Le 27 septembre dernier, le gouvernement a dévoilé son projet de loi de finances pour l'an prochain, qui comprend notamment un coup de rabot sur les fonds alloués aux CCI. Une "baisse brutale de 150 millions d'euros de la ressource fiscale" qui ne passe pas à la Chambre de commerce de l'Essonne. Dans un communiqué publié mardi 3 octobre, l'organisme indique avoir mis en vente son hôtel consulaire d'Evry. Sur Twitter, la CCI a même retweeté un article annonçant la transaction.



UNE INSTITUTION VIEILLE DE PLUS D'UN SIÈCLE

"L'application d'une telle mesure provoquerait des dégâts économiques et humains considérables", fustige la CCI dans son communiqué. L'établissement a donc décidé de se séparer de certains de ses bâtiments pour "anticiper" les efforts financiers exigés par le gouvernement. Installée à deux minutes de la gare d'Evry-Courcouronnes, la CCI Essonne cherche pour son immeuble "un acquéreur sérieux qui démontrera sa capacité à défendre et accompagner les entreprises avec la même passion et culture de l'efficacité que l'institution consulaire depuis sa création en 1899".



Si elle comprend que l'État cherche à faire des économies, la CCI refuse de voir "une épée de Damoclès au-dessus de la tête des CCI", du fait que leurs "ressources principales à court terme" soient coupées "sans engager une vraie réforme à long terme". Plus globalement, elle dénonce l'absence "de vision précise quant à l'action et à l'avenir des CCI".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU