La CGT porte plainte contre Leroy Merlin qui fichait ses employés

La CGT porte plainte contre Leroy Merlin qui fichait ses employés
Certains commentaires visant des intérimaires sont jugés insultants (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le vendredi 24 novembre 2017 à 11h15

Selon France Bleu, une plainte portera sur les insultes, la seconde sur le recours jugé abusif de la CGT à l'intérim.


"Vicieux", "mou du genou", "boulet"...

Ce sont les mots utilisés par les chefs de service du magasin Leroy Merlin de Valence, dans la Drôme. Un fichier portant ces mentions insultantes a été découvert début octobre.



La CGT a annoncé qu'elle allait porter plainte contre le groupe de magasins de bricolage. Selon Karim Bacheri, delégué central CGT du groupe Leroy Merlin, les auteurs du fichier auraient reconnu avoir écrit ces remarques mais "n'adressent aucune excuse à l'ensemble du personnel".

UN RECOURS ABUSIF AUX INTÉRIMAIRES

Plusieurs représentants du syndicat ont distribué des tracts aux salariés pour leur annoncer une prochaine action en justice "afin de mettre un coup d'arrêt au mépris social".

L'autre plainte concerne le recours aux intérimaires jugé abusif par le syndicat. "C'est sensiblement 130 personnes et ça représente 40% de la masse salariale totale", dénonce ainsi Romain Coussin, délégué CGT sur l'entrepôt de Valence

"On se dit 5% ça nous semble raisonnable pour répondre à des fluctuations d'activité et de saisonnalité, 40% pour nous c'est complètement anormal", conclut le délégué syndical.

Contactée par France Bleu Drôme-Ardèche, la direction de Leroy Merlin n'a pas souhaité commenter l'information. Peu après la publication des fichiers en octobre, le groupe avait assuré que cette pratique était "inacceptable" et qu'elle ne correspondait pas à "la politique de la maison en matière de ressources humaines".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.