La canicule arrive, Paris se prépare

La canicule arrive, Paris se prépare
Le thermomètre devrait atteindre 40 degrés dans plusieurs villes de l'hexagone (illustration)
A lire aussi

, publié le vendredi 21 juin 2019 à 17h24

"Bien que de courte durée, cette vague de chaleur pourrait être remarquable par sa précocité et son intensité", explique Météo-France.

Le thermomètre va s'affoler sur l'Hexagone à partir du début de semaine prochaine. Des pics de très haute chaleur, jusqu'à 40°C, sont attendus. "On attend des valeurs comprises entre 35°C et 40°C sur une grande partie du pays, à l'exception de la Bretagne", indique Météo-France dans un bulletin.

"Les températures minimales baisseront peu la nuit, le mercure ne descendra pas sous la barre des 20°C sur la plupart des régions", poursuit l'institut, qui met en garde contre un "risque de canicule élevé". "Bien que de courte durée, cette vague de chaleur pourrait être remarquable par sa précocité et son intensité", précise Météo-France. Cet épisode de chaleur s'explique par l'arrivée d'une "masse d'air très chaud sur le pays en provenance du Maghreb et de l'Espagne".


La canicule de l'été 2018 (deuxième plus chaud de l'histoire de France) avait provoqué environ 1.500 morts de plus qu'un été normal, soit 10 fois moins que la canicule terriblement meurtrière de 2003 et également moins que les autres épisodes caniculaires des dernières années, avait rappelé la semaine dernière la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

Selon RTL, la mairie de Paris va déclencher le niveau 3 du plan national canicule à partir de lundi 24 juin.



Selon la même source, la municipalité déclenche une cellule de crise canicule qui coordonne les interventions de terrain et regroupe également la cellule de régulation sociale, les inscriptions en salles rafraîchies, la cellule de régulation sanitaire et de transports en salles rafraîchies ainsi que la cellule "Ne Répond Pas 4 fois"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.