L'incroyable succès d'un agriculteur breton qui nourrit ses poulets au... kouign-amann !

L'incroyable succès d'un agriculteur breton qui nourrit ses poulets au... kouign-amann !©Panoramic (photo d'illustration)

, publié le lundi 14 décembre 2020 à 20h08

Des initiatives atypiques et rigolotes font souvent parler d'elles pour de bonnes raisons en ces temps troublés par le Covid-19. C'est le cas d'un agriculteur breton du Morbihan qui a choisi de proposer des repas de luxe à ses poulets, rapportent Le Parisien et France Bleu.

 

En France, on n'a pas de pétrole, mais on a des idées. Ce slogan a accompagné les années 1970 et plus précisément le quinquennat du défunt président de la République, Valéry Giscard d'Estaing, et illustre aussi parfaitement l'histoire de Yannick Lomenech, agriculteur à Gestel, dans le Morbihan. Éleveur de volailles, il a décidé d'opter pour une méthode des plus originales, narre France Bleu. Ses poulets se voient servir de véritables menus de chef depuis que ce Breton a repris l'exploitation de ses parents en 2019, comme le raconte Le Parisien.



Fruits, légumes, crêpes, kouign-amann...

L'objectif est de tout mettre en œuvre pour que ses poulets vivent dans les meilleures conditions possibles, et de privilégier la qualité à la quantité, comme le détaille France Bleu. "Un jour, un commerçant m'a proposé des fruits et légumes un peu flétris pour mes poulets, a-t-il confié au Parisien. J'ai testé et j'ai vu que c'était une bonne idée."

Alors au-delà des céréales classiques, les volailles se nourrissent également de fruits, de légumes, mais aussi de crêpes et de kouign-amann, ce fameux gâteau breton dont beaucoup raffolent. Mais attention, ce ne sont pas n'importe quels fruits qui leur sont proposés : ananas, framboises, mangues ou encore des kiwis sont au menu. Ces poulets de luxe goûtent donc un peu à tous les aliments. Avec une logique qui guide Yannick Lomenech dans cette démarche singulière : "Tout ce que je donne à mes poulets, je dois pouvoir le manger moi-même." Et cela implique également la vigilance sur les dates de péremption. Les résultats sont visibles avec des clients à la pelle qui se réjouissent de cette initiative, et y voient même un goût "onctueux et persillé" lorsqu'ils dégustent leur poulet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.