L'incendie dans l'Aude toujours pas fixé, risque de reprise important

Chargement en cours
Incendie dans l'Aude, à Fabrezan, le 24 juillet 2021
Incendie dans l'Aude, à Fabrezan, le 24 juillet 2021
1/2
© AFP, Idriss BIGOU-GILLES

publié le dimanche 25 juillet 2021 à 17h11

L'incendie qui a parcouru 850 hectares de végétation dans la montagne d'Alaric (Aude) depuis samedi "est contenu mais pas fixé" et pourrait nécessiter "5 jours de surveillance", indiquaient dimanche après-midi les pompiers.

"Le feu est contenu, on travaille toujours sur les lisières, il y a quelques reprises. Nous avons 40 km/h de vent, une hygrométrie très basse et la sécheresse est importante ce qui nous oblige à maintenir l'ensemble du dispositif de 900 personnels", a précisé à l'AFP le lieutenant-colonel Christian Belondrade.

"Nous aurons au moins 5 jours de surveillance sur le feu, avec une météo encore défavorable pour deux jours et le vent qui tourne mercredi", a précisé cet officier du Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis) de l'Aude.

Des drones survolaient dimanche la zone parcouru par les flammes et ont révélé "des zones vertes". Les images sont en train d'être analysées par les pompiers qui évaluent l'étendue des dégâts.

Le bilan est pour l'instant limité avec une maison endommagée sur la commune de Moux tandis "(qu')une trentaine de maisons" ont pu être sauvées des flammes dans le secteur de Fontcouverte grâce à l'action des secours. 

"Plus de 1.500 hectares de végétation ont également pu être préservés sur l'ensemble du massif", a souligné le lieutenant-colonel Belondrade.

Les 120 personnes qui avaient été évacuées samedi "par précaution" ont toutes pu regagner leur domicile, a indiqué pour sa part la directrice de cabinet du préfet de l'Aude, Joëlle Gras.

"Nous appelons à la vigilance de la population vu ces conditions qui sont extrêmement difficiles", a ajouté M. Gras.

Le feu s'est déclaré samedi vers 11h00 sur le terre-plein central de l'A61 entre les communes de Moux et de Foncouverte, "probablement à cause d'un mégot de cigarette" puis "s'est propagé très rapidement".

Dimanche, les pompiers de l'Aude ont dû affronter trois nouveaux départ de feu sur les communes de Fitou, Lézignan et Saint-Couat-d'Aude.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.