L'incendie dans l'Aude actuellement contenu, 850 hectares parcourus

L'incendie dans l'Aude actuellement contenu, 850 hectares parcourus
Incendie dans l'Aude, à Fabrezan, le 24 juillet 2021.

publié le dimanche 25 juillet 2021 à 14h20

Pas moins de 800 pompiers sont mobilisés depuis samedi pour maîtriser l'incendie dans la montagne d'Alaric, qui pourrait avoir été provoqué par un jet de mégot.

L'incendie qui a parcouru 850 hectares de végétation dans la montagne d'Alaric (Aude), entre Carcassonne et Narbonne, samedi 24 juillet  est "actuellement contenu", indiquait dimanche midi la préfecture dans un communiqué. "Nous avons stabilisé une grande partie du sinistre dans la nuit", a précisé le colonel Jean-Luc Beccari, directeur du Service départemental d'incendie et de secours (Sdis) de l'Aude, sur franceinfo.



Malgré les conditions météorologiques défavorables, le vent, le relief, la sècheresse et les fortes températures, "l'objectif est de fixer le feu d'ici la fin de journée", a précisé la préfecture.

L'incendie n'a heureusement pas fait de blessé.

Seuls quelques dégâts matériels sont à déplorer comme la toiture d'une maison et une voiture. Le feu a également entraîné samedi après-midi des coupures de courant en France, en Espagne et au Portugal durant environ une heure. 



Le feu s'est déclaré samedi en début d'après-midi pour une raison inconnue sur le terre-plein central de l'A61 entre les commune de Moux et de Foncouverte. Plus de 800 pompiers ont oeuvré toute la nuit. Au plus fort de la journée samedi sept Canadair, deux bombardiers d'eau de type Dash ainsi qu'un hélicoptère Super Puma ont effectué des rotations sur la montagne d'Alaric, un massif qui culmine à 600 m. 152 largages d'eau ont été réalisés avant la tombée de la nuit samedi, a indiqué Gérald Darmanin sur Twitter.


Un mégot d'automobiliste à l'origine de l'incendie ?

"Je ne peux pas me prononcer sur exactement les origines des feux. Ce qui est certain, c'est que ce feu est parti du terre-plein central de l'autoroute A 61", explique Jean-Luc Beccari, avant d'ajouter : "Tout le monde pourra en déduire assez facilement l'origine possible. Il est malheureusement fort probable que ce soit un jet de mégot".

"Quand on un état de sécheresse de la végétation telle qu'on le connaît dans l'Aude depuis plusieurs jours et plusieurs semaines, c'est tout à fait réaliste qu'un simple mégot de voiture puisse créer un tel sinistre. Il est fort à parier que ce type d'imprudence soit à l'origine de ces feux de bords de route", a-t-il poursuivi. 

"Il y aura une cellule de recherche des causes de l'incendie, comme c'est le cas pour les grands feux", a assuré sur France Bleu Occitanie, la directrice de cabinet de la préfète de l'Aude, Joëlle Gras, rappelant qu'"on sait que neuf départs" de feux "sur dix sont d'origine humaine". 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.