L'historique cirque Pinder placé en liquidation judiciaire

L'historique cirque Pinder placé en liquidation judiciaire
Entre 2014 et 2016, son chiffre d'affaires est passé de 7 millions d'euros à moins de 6 millions.

Orange avec AFP, publié le lundi 07 mai 2018 à 09h00

La société d'exploitation du cirque Pinder, Promogil, a été placée en liquidation judiciaire le 2 mai par le tribunal de commerce de Créteil, selon Ouest-France.

Le célèbre cirque Pinder, fondé en 1854 au Royaume-Uni par les frères William et George Pinder, a été placé en liquidation judiciaire. En cause, une baisse notable de la fréquentation des spectacles due, en partie, au contexte économique.

Une nouvelle qui vient confirmer les difficultés des cirques dans l'Hexagone, mais Gilbert Edelstein, son actuel propriétaire l'assure, "il n'est pas mort !".

Baisse de fréquentation

Mort non, mais en perte de vitesse. En deux ans, entre 2014 et 2016, son chiffre d'affaires est passé de 7 millions d'euros à moins de 6 millions selon les chiffres de Ouest-France. Des indicateurs qui confirment la baisse massive de fréquentation qui est passée en trois ans de 450 000 spectateurs scolaires par an, à 100 000. C'est pour ces raisons que Gilbert Edelstein a décidé de faire la demande de placer la société en liquidation judiciaire.
Autres raisons avancées, "la crise économique" et le contexte post-attentats, à cause duquel "les gens ne veulent pas aller là où il y a de la foule". Il a en revanche assuré que ces difficultés n'étaient pas dues aux attaques des militants opposés à l'utilisation des animaux sauvages dans les cirques. 



Loin de s'estimer vaincu, le cirque entame une nouvelle stratégie centrée sur la baisse des coûts, principalement liés à l'itinérance, en se sédentarisant. Un "Pinderland" est par ailleurs en préparation à Perthe-en-Gâtinais, en Seine-et-Marne, selon Ouest-France.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU