L'Equateur prive Julian Assange d'internet dans son ambassade à Londres

L'Equateur prive Julian Assange d'internet dans son ambassade à Londres©JUSTIN TALLIS / AFP
A lire aussi

franceinfo, publié le mercredi 28 mars 2018 à 21h41

L'Equateur a annoncé mercredi 28 mars qu'il avait coupé "les systèmes" de communication "avec l'extérieur" de Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks réfugié à l'ambassade équatorienne à Londres depuis 2012, en raison de certaines de ses prises de position qui agacent Quito.

Le gouvernement de Lenin Moreno prévient qu'il pourra adopter "d'autres mesures" si l'Australien, naturalisé équatorien, venait de nouveau à "manquer à son engagement" de ne pas interférer dans les relations de l'Equateur avec d'autres pays, dont les Etats-Unis.

Des tweets sur l'expulsion des diplomates russes

Quito n'a pas précisé de quelle manière le fondateur de WikiLeaks avait manqué à son "engagement écrit pris avec le gouvernement fin 2017, selon lequel il promettait de ne pas publier des…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - L'Equateur prive Julian Assange d'internet dans son ambassade à Londres
  • Ca pue,non ? ça va pas être facile de le remmener a Londres saint et sauf .......