L'épidémie de gastro-entérite débarque avec 3 mois d'avance

L'épidémie de gastro-entérite débarque avec 3 mois d'avance
Un médecin ausculte une patiente souffrant des symptômes de la gastro-entérite (illustration)

, publié le mardi 18 octobre 2016 à 08h23

À une époque où les campagnes de santé publique s'axent plus autour de la grippe, pour laquelle la campagne annuelle de vaccination a commencé, un autre fléau de l'hiver pointe déjà le bout de son nez. L'épidémie de gastro-entérite est arrivée dans l'hexagone, avec près de trois mois d'avance sur son pic habituel, se situant généralement mi-janvier.

Selon France Info, qui rapporte les faits ce mardi 18 octobre, 225.000 Français ont été atteints la semaine du 10 au 16 octobre, soit une augmentation de 16% des cas en sept jours. Ces chiffres sont révélés par l'Institut de surveillance des épidémies de grippe et de gastro (IRSAN), qui se base sur les données fournies par SOS Médecins. 5 régions sont particulièrement touchées : l'Île-de-France, Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie (Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées), et Grand Est (Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine)


La gastro dure dans la plupart des cas entre deux et trois jours. Pour éviter la dissémination de l'infection d'origine virale ou bactérienne, l'hygiène de base s'impose : il s'agit notamment de se laver les mains avec de l'eau et du savon en sortant des toilettes et avant de préparer les repas ainsi qu'avant et après le change de bébé. Une solution hydro-alcoolique peut le cas échéant être utilisée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.