L'avocat de Jonathann Daval jugé en correctionnelle

L'avocat de Jonathann Daval jugé en correctionnelle©Panoramic
A lire aussi

, publié le lundi 11 mars 2019 à 18h10

Selon les informations de France 3 Bourgogne-Franche-Comté, l'avocat de Jonathann Daval, Me Scwherdorffer, sera jugé le 25 mars prochain pour violation du secret professionnel.

Randall Schwerdorffer, avocat de Jonathann Daval, va se retrouver à son tour sur le banc des accusés. À la demande du parquet de Besançon, il comparaîtra le 25 mars prochain, devant le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier, pour violation du secret professionnel, révèle France 3 Bourgogne-Franche-Comté.

Me Schwerdorffer risque un an de prison et 15 000 euros d'amende.



Une enquête préliminaire avait été ouverte en janvier 2018 par le procureur de Besançon, Étienne Manteaux. La raison ? Le 7 décembre 2018, Me Schwerdorffer s'était entretenu avec la mère de Jonathann Daval dans la cour du palais de Justice alors qu'une confrontation entre son client et sa belle-famille était en cours. "Je lui ai fait part de l'état émotionnel de son fils à qui on venait de montrer une photo d'Alexia et du chat Happy. Je ne vois pas ce qui m'interdisait de parler à Martine Henry", reconnait auprès de France 3 l'avocat.

À l'issue de cette confrontation, Jonathann Daval était une nouvelle fois passé aux aveux.

"Même s'ils ne sont pas capitaux, ce sont des éléments couverts par le secret de l'instruction", avait quant à lui expliqué le procureur de Besançon, Étienne Manteaux, à l'Est Républicain.

Sur le banc des accusés, Me Randall Schwerdorffer sera défendu par Me Antoine Fittante, spécialiste du droit de la communication.

Jonathann Daval pour sa part est toujours détenu à la maison d'arrêt de Dijon. Mis en examen pour le meurtre de sa femme, Alexia Daval, il encourt la réclusion à perpétuité. Le 30 octobre 2017, le corps calciné de la jeune femme avait été découvert dans un bois de Gray, en Haute-Saône, non loin du domicile du couple. Le procès de Jonathann Daval ne devrait pas avoir lieu avant 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.