L'Allier se prononce pour un retour aux 90 km/h sur 5.000 km de routes départementales

L'Allier se prononce pour un retour aux 90 km/h sur 5.000 km de routes départementales
Des panneaux 90 et 80 km/h.

, publié le jeudi 12 novembre 2020 à 13h55

L'arrêté doit être signé "dans les prochains jours" et les panneaux signalétiques installés dans la deuxième quinzaine de décembre.

Mesure vivement contestée dans certains territoires lors de sa mise en oeuvre en juillet 2018, l'abaissement de la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes a été assouplie un an plus tard en offrant la possibilité aux départements de relever la vitesse maximale à 90 km/h. Après la Haute-Marne, la Seine-Marne, la Charente ou encore les Deux-Sèvres et l'Hérault, l'Allier s'apprête à son tour à revenir aux 90 km/h sur quelques 5.000 kilomètres de routes départementales. Les routes nationales resteront limitées à 80 km/h.



La commission départementale de la sécurité routière de l'Allier a voté mardi 10 novembre, à onze voix pour et cinq contre, ce retour aux 90 km/h, "dernière étape administrative" après l'adoption de la mesure par l'assemblée départementale le 22 octobre, a indiqué jeudi le président du conseil départemental Claude Riboulet. "Il me reste désormais à signer l'arrêté au titre de mes pouvoirs de police, ce qui sera fait dans les prochains jours", a-t-il ajouté.


L'ensemble des panneaux signalétiques devrait être installé dans la deuxième quinzaine de décembre, selon lui. "Nous avons commandé 200 nouveaux panneaux mais certains anciens pourront être réutilisés", a précisé le président du conseil départemental. Coût de l'opération : environ 150.000 euros pour les panneaux et les mats, sur 5.284 km de routes départementales, hors agglomération et zone à risque faisant l'objet d'une limitation spécifique. 

"Cela permettra une plus grande lisibilité pour les automobilistes, qui seront plus incités à lever le pied dans les zones limités à 70 ou 80 km/h", estime Claude Riboulet. Autre avantage selon lui : cela réintroduit une limitation différenciée entre les poids lourds et les véhicules légers qui pourront plus facilement doubler.

Selon le gouvernement, l'abaissement de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires en France a "démontré son efficacité". La mesure aurait permis d'épargner 349 vies entre le 1er juillet 2018 - date de son entrée en vigueur - et le 1er juillet 2020.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.