Kenya : le spectre du surendettement hypothèque l'investissement en infrastructures

Kenya : le spectre du surendettement hypothèque l'investissement en infrastructures

La Tribune, publié le vendredi 13 avril 2018 à 13h26

Les craintes de Nairobi sur son niveau d'endettement viennent de pousser les autorités à retarder le lancement du plus important chantier d'infrastructure depuis l'indépendance du pays en 1963. Valorisé à 3,5 milliards de dollars, le projet d'autoroute devait relier la capitale à la ville portuaire de Mombasa et devait également être financé grâce à des prêts.

Le niveau d'endettement du Kenya vient de pousser Nairobi à retarder le lancement des travaux du deuxième plus grand projet d'infrastructure de l'histoire post-coloniale du pays. L'autoroute urbaine et interurbaine dont le budget a été fixé à 3,5 milliards de dollars a fait ainsi les frais des craintes de l'exécutif de se retrouver en situation de surendettement.

L'endettement se creuse depuis 2012

Le Kenya a…

Lire la suite sur La Tribune

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.