Julie Gayet sur François Hollande : "j'aime sa façon de penser"

Julie Gayet sur François Hollande : "j'aime sa façon de penser"
Julie Gayet au festival du film américain de Deauville, le 2 septembre 2016.
A lire aussi

, publié le jeudi 08 mars 2018 à 16h54

"Le quinquennat a été d'une violence folle", confie la compagne de l'ancien président de la République.

Dans un portrait que lui consacre Paris Match, Julie Gayet revient sur sa relation avec François Hollande et la façon dont elle a vécu le quinquennat à ses côtés - ou plutôt dans son ombre. "On est sortis exsangues du quinquennat", raconte ainsi celle qui n'a jamais voulu endosser le rôle de première dame.



"On élit une personne, pas un couple.

La fonction première dame est sexiste. C'est un job qui oblige à arrêter son métier. Et en plus on ne touche pas de salaire", justifie la productrice, qui se définit davantage comme une "Dame de coeur".

Un quinquennat "d'une violence folle"

Cela lui a ainsi permis d'"être aux côtés du président sans prendre la place de première dame et laisser faire ceux dont c'est le métier, les conseillers, les secrétaires, les chargés de protocole, qui ne devraient pas à avoir à gérer la compagne".

Pour elle, le quinquennat a été "d'une violence folle, à aucun moment il n'y a eu de répit". "J'essayais de redonner de l'énergie au président, de prendre soin de lui, d'être à l'écoute", confie également Julie Gayet, qui apparaît très amoureuse.

"Depuis que je l'ai rencontré, ça me donne des ailes ! J'aime sa façon de penser, d'être, son humour", raconte-t-elle à propos de François Hollande, dont on apprend également qu'il "cuisine très bien". "Quand on fait un dîner, c'est lui qui prend tout en main".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.