Jugé pour avoir traité François Hollande de menteur

Jugé pour avoir traité François Hollande de menteur©Wochit

, publié le mercredi 06 mars 2019 à 14h11

Vendredi 1er mars, Michel Labarde, 71 ans, comparaissait devant le tribunal correctionnel d'Angoulême, pour avoir "porté atteinte à la dignité du président de la République", rapporte Le Parisien.

Les faits remontent à février 2017, alors que François Hollande était à la tête du pays. Déçu de la politique menée par le chef de l'État, qu'il avait pourtant soutenu lors de sa campagne, le plombier à la retraite décide d'agir.



Il installe alors dans son jardin, situé au bord d'une départementale, de grands panneaux, sur lesquels il écrit le fond de sa pensée.

"Hollande, le plus grand menteur de France", pouvait-on ainsi lire sur l'un d'eux. Mais François Hollande n'est pas le seul à en prendre pour son grade, Jérôme Cahuzac, Manuel Valls ou encore Penelope Fillon ont également eu droit à leur panneau.

Fin 2017, Michel Labarde écope d'un rappel à la loi et se voit proposer un stage de citoyenneté facturé 200 euros, qu'il refuse.

À la barre vendredi, ce "gilet jaune" de la première heure assure ne rien regretter. "Je ne regrette rien, je pourrais même recommencer ! Et j'ai regardé dans le dictionnaire, menteur, ça n'est pas une injure ! J'ai dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Les politiques peuvent dire ce qu'ils veulent. Pas moi, depuis ma campagne..."

Michel Labarde risque 500 euros d'amende. La décision sera rendue le 15 mars.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.