Journée mondiale des toilettes : 81 % des enfants se retiennent à l'école

Journée mondiale des toilettes : 81 % des enfants se retiennent à l'école
43 % des enfants interrogés n'aiment pas se rendre aux toilettes seuls.

, publié le mardi 19 novembre 2019 à 14h23

Une étude réalisée par Harpic et Harris Interactive s'est intéressée à la perception qu'ont les enfants des toilettes de leur établissement scolaire. Les résultats mettent en lumière les difficultés qu'ont les enfants à utiliser ces lieux. 

La majorité des petits entretiennent des rapports difficiles avec les toilettes de leur école.

Le problème occupe le devant de la scène, mardi 19 novembre, journée mondiale des toilettes. Selon un sondage Harris interactive pour la marque de produits d'entretien Harpic, 81 % des enfants se retiennent "souvent" ou "de temps en temps" d'aller aux toilettes. 55 % y vont seulement quand il n'est plus possible de se retenir.




Les conséquences sont diverses : sept enfants sur dix se plaignent ainsi de douleurs au ventre et 64 % affirment avoir du mal à se concentrer lorsqu'ils se retiennent. 

"Ça sent mauvais"

Pourquoi les petits Français boudent-ils ainsi les toilettes de leur école ? 60 % des enfants interrogés trouvent que les WC sont sales ou mal chauffées. Et sept enfants sur dix estiment que "ça sent mauvais". Un enfant sur trois dénoncent des portes qui ne ferment pas ou mal et témoignent de dysfonctionnement (chasse d'eau, lumières, robinets...). 



Autre problème cité par les écoliers : l'intimidation. En effet, un enfant sur quatre se plaint d'être embêté lorsqu'il se rend aux toilettes. Le chiffre monte à un enfant sur trois pour les 8 - 9 ans. Ainsi, 43 % des enfants interrogés n'aiment pas aller seuls aux toilettes. Enfin, par pudeur, un enfant sur deux n'ose pas demander la permission d'y aller. 

* Étude Harpic-Harris Interactive "les toilettes à l'école", réalisée du 28 octobre au 5 novembre 2019 auprès de 602 enfants âgés de 6 à 11 ans et de 400 parents d'enfants des mêmes âges, représentatifs de la population française.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.