JO-2024 : Hidalgo présente son plan "ambitieux" pour Paris

JO-2024 : Hidalgo présente son plan "ambitieux" pour Paris
Anne Hidalgo à Paris, le 17 février 2016. (Illustration)

Orange avec AFP, publié le mardi 17 mai 2016 à 12h00

- Outre Paris, trois autres villes sont en lice pour l'organisation des JO 2024 : Los Angeles, Rome et Budapest. -

Le plan de la Mairie de Paris pour la candidature de Paris à l'organisation des Jeux olympiques en 2024 est ambitieux.

Présenté mardi 17 mai, il prévoit notamment la baignade dans la Seine et de nombreuses mesures pour les transports publics et la pratique du sport par les Parisiens. Objectif : que les Jeux laissent un "héritage" à la ville.

SOUTENU PAR DIX MEDAILLES D'OR

La préparation de la candidature doit constituer "l'opportunité historique" pour améliorer la protection de l'environnement, les transports, le logement ou les services publics de la Ville, a indiqué Mme Hidalgo, en présence de "10 médailles d'or". L'élue présentait ces mesures à l'ouverture du Conseil de Paris, en présence des deux co-présidents à la candidature de Paris aux JO, Bernard Lapasset et Tony Estanguet, et de sportifs médaillés comme Marie-José Pérec, Guy Drut et Brahim Asloum, sans compter le conseiller de Paris, Jean-François Lamour.



Ce plan veut garantir "la construction d'un héritage" de ces jeux pour la ville, a-t-elle dit. Ainsi, Mme Hidalgo a invité les élus pour la "grande baignade de 2024 dans la Seine" dont la réduction de la pollution bactériologique permettra la baignade de loisir. Des épreuves olympiques de natation y seraient organisées.

Pour développer les transports publics, une "ligne olympique" -peut-être un 'tramway léger'- sera créée sur les quais rive droite, avec l'objectif de relier la majorité des sites olympiques sur un axe est-ouest.



La Ville veut "mettre à disposition de tous les Parisiens un équipement sportif en accès libre et gratuit à moins de 5 minutes à pied" de là où ils se trouvent, notamment avec des équipements dans l'habitat social, les crèches, pour les handicapés, etc. Des classes à horaires aménagés pour sportifs de haut niveau vont démarrer à la rentrée 2016 dans au moins un collège et lycée par arrondissement.

Sans refaire le débat sur le bien-fondé des jeux, la majorité des élus ont assuré leur soutien.

LES ECOLOGISTES TOUJOURS OPPOSES

Les écologistes, opposés depuis le départ, ont demandé un référendum et émis des réserves sur les coûts (10 millions sur le budget parisien pour la candidature). Ils ont évoqué "l'incertitude sur les nuisances". Danielle Simonnet (Parti de gauche) a assuré que les "seuls bénéficiaires seront les multinationales".

Outre Paris, trois autres villes sont en lice pour l'organisation des JO 2024 : Los Angeles, Rome et Budapest. Le nom de ville retenue sera dévoilé le 13 septembre 2017, à Lima.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.