Jihad : deux Français de retour de la zone turco-syrienne en garde à vue

Jihad : deux Français de retour de la zone turco-syrienne en garde à vue
Avant sa chute mi-octobre, Raqqa, en Syrie, était la capitale du "califat" de Daech (Ici le 28 octobre 2017).

Orange avec AFP, publié le mercredi 15 novembre 2017 à 13h32

JUSTICE. Selon RTL, un homme et une femme ont été arrêtés séparément et placés en garde à vue mercredi alors qu'ils revenaient de la zone turco-syrienne.

Cela porteraient à quatre le nombre de départs, comptabilisés, de combattants Français vers la Syrie en 2017.

Alors que la question du sort des jihadistes français de retour sur le territoire agite l'opinion, RTL révèle que deux d'entre eux auraient été arrêtés et placés en garde à vue dans les locaux de la DGSI (Direction générale de la Sécurité intérieure) mercredi 15 novembre. Ils s'agit d'un homme et d'une femme, interpellés indépendamment l'un de l'autre, soupçonnés d'avoir rejoint ou tenté de rejoindre les zones de combat en Syrie cet été.



Selon la station, qui s'appuie sur des sources judiciaires, la jeune femme, âgée de 21 ans, a répondu à l'appel du jihadiste niçois Omar Omsen, qui dirige un petit groupe de combattants Français près de la frontière turque. Faisant croire à sa famille qu'elle partait en vacances au Maroc, elle s'est envolée mi-août avec sa sœur et leurs enfants en bas-âge vers la Turquie. Elle aurait ensuite traversé la frontière pour rejoindre le Niçois, avant de faire demi-tour, déçue, et de se rendre aux autorités turques. Sa sœur est restée. Arrivée en France mercredi, elle devrait être mise en examen pour association de malfaiteurs terroriste, affirme RTL. Son jeune enfant a été confié au parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis).

À l'inverse, le jeune homme a été arrêté à la frontière turco-syrienne alors qu'il tentait de passer en Syrie. Âgé de 25 ans, il a également été placé en garde à vue pour association de malfaiteurs terroriste.

"Ces informations porteraient à 4 le nombre de départs, comptabilisés, de combattants Français vers la Syrie en 2017", selon RTL. Ils pourraient être plus nombreux. Selon une enquête de la BBC, des centaines de combattants auraient pu prendre la fuite avant la chute de Raqqa, en Syrie, avec l'aval de la coalition dirigée par les États-Unis et le Royaume-Uni, ainsi que des forces kurdes contrôlant la ville récemment reprise. Parmi eux, des jihadistes français qui pourraient revenir en France mener des actions violentes.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU