Jeune fille au pair tuée à Londres : "Ma fille n'avait pas à finir comme ça"

Jeune fille au pair tuée à Londres : "Ma fille n'avait pas à finir comme ça"©source RTL

source RTL, publié le mercredi 27 septembre 2017 à 12h30

Sa fille aurait dû rentrer en France il y a une semaine déjà. Le père de Sophie Lionnet, jeune fille au pair à Londres retrouvée morte dans le jardin de ses employeurs le 20 septembre dernier, a accepté de s'exprimer au micro de RTL.

Une démarche difficile alors même que le corps de sa fille n'a pas encore pu être formellement identifié. "Trois jours sans dormir, il faut tenir le choc", confie Patrick, la voix serrée. "On n'attend qu'une chose : le retour de ma fille et faire le deuil, si on peut".



Inculpé du meurtre présumé de la jeune femme de 21 ans, le couple franco-algérien soupçonné, a nié toute implication lors de sa comparution devant le tribunal mardi. Le père de la victime souhaite maintenant que "justice soit rendue, que ces messieurs-dames sont punis sévèrement. Ils méritent ça. Ma fille n'avait pas à finir comme ça". "Ce qu'ils ont fait, c'est inimaginable, horrible", lance-t-il.

À Londres depuis 14 mois, Sophie donnait des nouvelles à ses proches sur les réseaux sociaux. "J'avais des messages ou des vidéos sur Facebook", se souvient son père, qui avait même reçu une carte pour la fête des pères, en juin dernier.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU