Jérôme Cahuzac : « Ma parole ne vaut plus rien »

Jérôme Cahuzac : « Ma parole ne vaut plus rien »©LEPOINT
A lire aussi

LEPOINT, publié le mardi 13 février 2018 à 19h20

L'ancien ministre, qui veut échapper à la prison, a abordé à l'audience la piste du financement politique de Michel Rocard. Mais a refusé de livrer des noms...

C'est un subtil numéro d'équilibriste auquel se livre Jérôme Cahuzac, jugé depuis lundi par la cour d'appel de Paris. L'ancien ministre du Budget de François Hollande, la voix lasse et le regard flottant, reconnaît les faits de fraude fiscale qu'on lui reproche, mais n'en endosse pas entièrement la responsabilité. « Assumant », selon ses propres mots, avoir dissimulé des avoirs au fisc français pendant vingt ans et en avoir profité au début des années 2000. Mais affirmant n'avoir jamais touché à l'argent accumulé entre 1992 et 1993, dont il ne serait pas le « propriétaire » : « Je n'ai jamais rien…

Lire la suite sur LEPOINT

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
9 commentaires - Jérôme Cahuzac : « Ma parole ne vaut plus rien »
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]