"Je suis sans nouvelle de mon meilleur ami." Un collégien de Millas témoigne

"Je suis sans nouvelle de mon meilleur ami." Un collégien de Millas témoigne©source BFMTV
A lire aussi

source BFMTV, publié le vendredi 15 décembre 2017 à 12h30

Peu après 16 heures, jeudi, un car scolaire dans lequel se trouvait une cinquantaine d'enfants âgés de 13 à 15 ans du collège Christian Bourquin est entré en collision avec un TER au passage à niveau numéro 25 de la commune de Millas, dans les Pyrénées-Orientales. Au moins quatre enfants ont été tués dans l'accident. Une dizaine sont gravement blessés.



Une cellule médico-psychologique a été mise en place pour "libérer la parole" au collège Christian Bourquin, où sont scolarisées les victimes. Dès 7 heures ce vendredi, les enseignants puis les élèves ont pu s'entretenir avec une équipe d'une quarantaine de personnes venue de Montpellier pour tenter de trouver le meilleur moyen de prendre en charge tous les enfants choqués. Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer a également tenu à accompagner les équipes et les familles sur place.

 
10 commentaires - "Je suis sans nouvelle de mon meilleur ami." Un collégien de Millas témoigne
  • Je trouve ça assez malsain d'aller interviewer un gamin après cet accident, même si les parents ont sûrement donné leur accord, ça manque un peu de "retenue".

  • Je compatis à la douleur des familles. Toutefois, il faut aussi demander des comptes à l'Education Nationale : combien d'enfants sont chaque jour sur les routes après la fermeture de leur école ! Là, il s'agit de collégiens mais combien de reportages nous relatent que même des tout petits sont mis dans des cars tôt le matin pour rallier une école plus lointaine !

  • nous compatissons a la peine a la souffrance des parents des victimes j ai perdu mon fils et sont épouse dans un accident il y a plus de 10 ans on ne s en remet pas

    nous leur pressentons toutes mes condoléances et beaucoup de courage pour affronter cette épreuve

  • a notre époque de tel accident ne devrait pas arrivé, avec tous les moyens qu'ils y a avec l'informatique , et alors que l'on est capable d'aller dans l'espace, ne peut on trouver un système fiable pour la fermeture et l'ouverture des passages à niveau. Mais bien sûr, comme toujours et pour tout, c'est le fric d'abord...c'est écoeurant.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]