"Je n'étais pas venu pour tuer" : l'assaillant des ex-locaux de Charlie Hebdo s'explique

"Je n'étais pas venu pour tuer" : l'assaillant des ex-locaux de Charlie Hebdo s'explique
L'attaque a été commise le 25 septembre 2020

publié le mardi 23 mars 2021 à 21h30

L'attaque perpétrée en pleine rue avait fait deux blessés graves.

Le terroriste présumé ayant commis l'attaque au hachoir à proximité des anciens locaux de Charlie Hebdo s'est livré face à une juge antiterroriste, dans des explications révélées par Le Parisien, mardi 23 mars. "Je ne sais pas comment j'ai pu attaquer ou blesser autant quelqu'un. Je n'étais pas venu pour tuer", a déclaré Zaheer Hassan Mahmoud.

L'interrogatoire, mené le 15 décembre dernier, a mis au jour la personnalité d'un jeune Pakistanais "à l'imprégnation culturelle et idéologique forte", rapportent des enquêteurs de la Direction générale de la sécurité intérieure cités par Le Parisien.

Ses déclarations dressent aussi le portrait d'un individu ayant construit son projet d'attaque de manière confuse, sous l'influence de divers contenus consultés sur Internet.

Il dit n'avoir "même pas entendu parler" de l'attentat de janvier 2015

L'auteur de l'attaque dit ainsi avoir découvert Charlie Hebdo et ses controverses sur les caricatures par l'intermédiaire de vidéos sur YouTube et le réseau social TikTok, à peine quelques jours avant son passage à l'acte, le 25 septembre.

"Je n'avais même pas entendu parler de l'attaque de janvier 2015", affirme t-il même.
"Il s'agissait d'imams et des gens au Pakistan qui brûlaient des drapeaux français et qui manifestaient contre l'État français. J'ai voulu comprendre. C'est comme ça que j'ai entendu le nom de Charlie Hebdo, j'ai su qu'ils avaient publié ou dessiné des caricatures du prophète Mahomet".



Le 25 septembre, Zaheer Hassan Mahmoud, 25 ans, avait grièvement blessé au hachoir deux personnes devant les ex-locaux du journal satirique Charlie Hebdo. Interpellé peu après, il avait déclaré aux enquêteurs avoir regardé avant l'attaque des "vidéos en provenance du Pakistan" concernant la republication début septembre par Charlie Hebdo des caricatures de Mahomet, avant l'ouverture du procès ayant visé le journal en janvier 2015.

Mis en examen pour "tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs" terroriste criminelle, Zaheer Hassan Mahmoud a été placé en détention provisoire à la prison de la Santé à Paris.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.