Jacinte Giscard d'Estaing, fille de Valéry Giscard d'Estaing, est décédée

Chargement en cours
 Jacinte Giscard d'Estaing au bras de son père, alors chef de l'État, le 7 avril 1979, jour de son mariage, à Authon (Loir-et-Cher), dans la chapelle du chateau de l'Étoile, propriété de la famille.

Jacinte Giscard d'Estaing au bras de son père, alors chef de l'État, le 7 avril 1979, jour de son mariage, à Authon (Loir-et-Cher), dans la chapelle du chateau de l'Étoile, propriété de la famille.

1/3
© AFP, PIERRE GUILLAUD
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 18 janvier 2018 à 14h42

Vétérinaire de formation, passionnée d'équitation, elle s'est éteinte mardi, à l'âge de 57 ans. Elle était la plus jeune des quatre enfants de l'ancien président de la République.

 

Jacinte Giscard d'Estaing, la fille cadette de l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing, est décédée mardi 16 janvier dans la soirée, à l'âge de 57 ans, "des suites d'une longue maladie", confirme sa famille jeudi. 

Née le 3 mai 1960, passionnée d'équitation, elle était la plus jeune des quatre enfants de l'ancien président et de son épouse Anne-Aymone, qui sont aussi parents de Valérie-Anne, Henri et Louis. Jacinte Giscard d'Estaing portait un prénom inspiré d'une fleur, comme sa mère et sa sœur. Elle apparaissait sur l'affiche de la campagne présidentielle de son père en 1974. La famille de "VGE" s'était beaucoup impliquée dans ce scrutin, remporté face au socialiste François Mitterrand.

Elle avait créé le Paris Horse Show, et a assuré pendant 19 ans l'organisation du célèbre Jumping de Bercy (étape parisienne de la Coupe du monde), précise le magazine d'équitation L'Éperon. "En 1990, elle met en place un nouveau concept de poney club urbain, baptisé Poneyland", poursuit le magazine. 

Elle a aussi été "commissaire général du Generali Open de France qui regroupe chaque été depuis 2004 à Lamotte-Beuvron (Loir-et-Cher) près de 15.000 cavaliers lors des championnats de France poneys et clubs, au point de faire inscrire l'événement dans le Guiness World Records comme la plus importante compétition équestre au monde", explique L'Éperon. "Les obsèques de Jacinte Giscard d'Estaing se dérouleront dans la plus stricte intimité", indique encore le magazine.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
337 commentaires - Jacinte Giscard d'Estaing, fille de Valéry Giscard d'Estaing, est décédée
  • La fin des années 1970 a été plus heureuse que celle que nous vivons actuellement . On peut dire aujourd'hui que le pays est au plus bas!.

  • Un deuil est toujours triste pour qui que ce soit. Mais continuer à mettre en avant des gens qui ont contribué à couler le pays depuis des décennies devient insupportable. Les uns derrière les autres, ils ont mis le pays de plus en plus bas, augmentant le chômage et la précarité et passent encore pour des grands hommes. Pauvre pays.

  • Triste pour cette jeune femme de partir si jeune mais cela ne réennoblit en rien l image de son père ..assez de louanges sur père alors que il est question de la disparition de sa fille

  • Sincères condoléances à toute la famille.

  • De nos jours cette longue maladie grave touche beaucoup de gens, et malheureusement bien avant d'aller à la retraite. Pauvre ou riche ça touche tout le monde, elle n'a pas hérité de son père du côté santé. Ca doit être difficile d'enterrer son enfant quelque soit son âge. Condoléances à sa famille, ses proches, aux gens qui l'aimaient et aux animaux aussi. Normalement les chevaux sont utilisés pour soigner les gens, comme quoi, ça ne soigne pas tout non plus. La maladie reste ce qu'elle est, il faut essayer de vivre sans trop se prendre la tête.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]