"J'étais sonné" : le policier attaqué à Notre-Dame se confie

"J'étais sonné" : le policier attaqué à Notre-Dame se confie©Capture d'écran des images de vidéosurveillance
A lire aussi

Source : Europe 1, publié le mercredi 07 juin 2017 à 19h38

Sorti de l'hôpital, le policier blessé à coup de marteau par Farid I., mardi à Paris, raconte à Europe 1l'angoisse de son agression, mais aussi son envie de reprendre le travail.



Il est sorti de l'hôpital dès mardi soir, quelques heures seulement après son agression.

David*, 22 ans, policier pris pour cible par Farid I. sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame, a été légèrement blessé à la tête mais ne conserve aucune séquelle et entend rapidement reprendre les patrouilles. Au lendemain de l'attaque, le jeune fonctionnaire s'est confié en exclusivité au micro de Salomé Legrand, journaliste au service police-justice d'Europe 1.

"Quelqu'un qui avait préparé son attaque". "On renseignait un touriste qui nous demandait la direction pour aller vers Montparnasse", raconte David. "Je me retourne pour reprendre ma patrouille, et là l'individu sort d'un groupe de personnes. Ma collègue me crie 'attention', et je prends un coup de marteau à l'arrière de la tête." Le policier se jette alors au sol, pendant qu'un autre fonctionnaire ouvre le feu. "Je me suis dit que s'il arrivait à me mettre le deuxième coup, je serais défiguré, si ce n'est plus." Farid I. se met alors à crier "c'est pour la Syrie, c'est pour la Syrie". "J'ai réalisé que c'était pas un fou, c'était quelqu'un qui avait préparé son attaque pour nous avoir", souffle David, qui décrit un assaillant "déterminé".

*son prénom a été modifié à sa demande

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU