Isère : le conseil municipal dégénère, un élu FN évacué de force

Isère : le conseil municipal dégénère, un élu FN évacué de force©Google Street View

6Medias, publié le mardi 27 juin 2017 à 21h50

La police a dû intervenir et interrompre le conseil municipal de Fontaine, près de Grenoble (Isère) lundi 26 juin pour ramener le calme entre militants antifascistes et militants d'extrême droite, comme le rapporte France Bleu. Les tensions étaient fortes depuis plusieurs mois, notamment en raison des nombreuses provocations d'un élu du Front national, Frank Sinisi, qui avait notamment proposé en février dernier de "récupérer les dents en or" des Roms pour pouvoir financer leur accueil dans la commune.

Depuis cette sortie, les séances du conseil se déroulaient dans une ambiance particulièrement tendue, la présence de Frank Sinisi lors des réunions étant jugée totalement déplacée de la part des autres élus. Celui-ci avait d'ailleurs été rappelé à l'ordre par la direction du FN, son secrétaire général Nicolas Bay ayant annoncé en mars qu'il serait convoqué devant un conseil disciplinaire.

La situation a cependant fini par devenir incontrôlable lundi, lorsque des militants antifascistes et des membres de l'association catholique intégriste Civitas se sont fait face aux abords de la salle du conseil municipal et à l'intérieur de celle-ci. Le maire communiste de Fontaine, Jean-Paul Trovero, a fini par interrompre la séance en faisant intervenir les forces de l'ordre, qui ont immédiatement évacué les militants et l'élu frontiste.

Le maire a également déclaré à France Bleu vouloir saisir la direction du FN et "étudier les pistes juridiques" pour que Frank Sinisi ne puisse plus siéger au conseil. Civitas, de son côté, déplore "la passivité du maire face aux milices d'extrême gauche.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
99 commentaires - Isère : le conseil municipal dégénère, un élu FN évacué de force
  • Il faut contrôler leurs déplacements à l'aide d'un carnet de route, visé par la gendarmerie toute les 48 heures.. ensuite leurs donner un statut de pérégrins à la manière des romains., les pérégrins ont un statut juridique (civil et pénal) inférieur à celui des citoyens. Ils servent dans les troupes auxiliaires de l'armée, non en tant que légionnaires. Ils payent plus d'impôts que les citoyens, mais n'ont aucun droit politique à Rome.
    Les pérégrins peuvent acquérir la citoyenneté romaine pour eux et leur famille en servant 24 ans l'armée romaine ou en achetant leur titres.

  • Forza civitas

  • Et pourquoi que Civitas et pas les antifa ? ?? Une forme de discrimination positive ??

  • Que venaient faire là ces milices gauchistes ???

  • l idée pour financer leurs logements est pas mal quand même