Isère : "Détruite et dévastée", la famille Dartois rend hommage à Victorine

Isère : "Détruite et dévastée", la famille Dartois rend hommage à Victorine©La commune de Villefontaine (Isère) - Capture Google Street View

, publié le mardi 29 septembre 2020 à 16h00

Disparue samedi et retrouvée morte lundi dans sa commune de Villefontaine (Isère), Victorine Dartois était une étudiante de 18 ans. Les hommages affluent, ainsi que les marques de soutien à sa famille.

"Victorine était une jeune femme extraordinaire, une sœur plus qu'exemplaire, à l'écoute et toujours souriante", a publié Romane Dartois sur son profil Facebook.

Après deux jours de recherches intenses, le corps de sa soeur Victorine a été retrouvé immergé dans un ruisseau de Villefontaine, une commune iséroise où elle habitait. Une autopsie va être pratiquée. L'enquête se poursuit pour enlèvement, séquestration et homicide involontaire.



"Je n'ai plus de mots, je suis complètement détruite par cet énorme bouleversement qui change ma vie... J'ai le cœur déchiré. Je suis en deuil avec ma famille... Je suis impressionnée de la communauté de soutien qu'a Victorine ! Mais elle le mérite totalement ! Je tiens vraiment à tous vous remercier pour vos partages, vos mots d'amours et de soutien auprès de ma famille et moi. Si je le pouvais je vous serrerais tous dans mes bras... Victorine est déjà au paradis. Veille sur nous mon petit ange, je t'aime", a continué Romane sur les réseaux sociaux.

"Je t'aime mon titi", a publié sur Facebook Rémy Dartois, accompagné d'une photo d'une bougie sur laquelle il a inscrit le prénom de sa soeur disparue. Perrine, l'autre sœur, a choisi Instagram pour s'exprimer et remercier ceux qui ont apporté leur soutien : "On a du mal à accepter que Victorine soit partie si jeune".

Une jeune fille "très craintive"

L'oncle de Victorine a rendu hommage à sa nièce sur TF1. "C'était la joie et la bonne humeur. C'était l'enchantement. C'était une petite beauté. On est dévastés". Une amie de Victorine a déclaré au micro de BFMTV que la bachelière "était très craintive. Elle avait peur de se faire arrêter par des voitures, draguer par des garçons dans la rue. Beaucoup de gens disent qu'elle aurait pu monter avec quelqu'un en voiture, mais elle ne l'aurait jamais fait". Témoignage confirmé dans Le Parisien par son père : "Elle ne serait jamais montée en voiture avec n'importe qui".

Le maire de Villefontaine s'est confié au Figaro : "Je suis très affecté et choqué par ce dénouement tragique et pense avec émotion à sa famille". Au-delà de la famille et de la ville, plus de 2 000 anonymes se sont rassemblés dans un groupe d'hommage créé sur Facebook. Le drame a fait réagir la mère de la petite Maëlys, disparue fin août 2017 en Isère : "Quelle horreur, l'impression de revivre le drame que ma fille Maëlys a vécu il y a trois ans, même département, même section de recherche sur l'enquête. Mes pensées vont à la famille de Victorine et à ses amis".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.