Isère : des fusils d'assaut volés dans un convoi militaire

Isère : des fusils d'assaut volés dans un convoi militaire

Un fusil Famas, de l'armée française (illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 02 février 2017 à 18h47

Deux fusils d'assaut utilisés par l'armée française ont été dérobés ce jeudi 2 février sur un parking de La Verpillière (Isère). Les armes, de type Famas, ont été volées dans un fourgon banalisé qui faisait partie d'un convoi de militaires de l'opération Sentinelle. Vers 15h, les malfaiteurs ont profité de la pause déjeuner de soldats sur une aire d'autoroute pour fracturer le véhicule et faire main basse sur deux fusils ainsi que plusieurs chargeurs de munitions.

Selon le Dauphiné Libéré, qui a révélé l'information dans l'après-midi, la voiture des malfaiteurs a été retrouvée peu avant 17 heures dans la ville de Villefontaine, qui jouxte La Verpillière. Un important dispositif de recherche a été déployé, mobilisant plusieurs dizaines de gendarmes et un hélicoptère.


La gendarmerie de Grenoble a été saisie pour mener les investigations. Le Dauphiné précise par ailleurs que le parquet antiterroriste n'a pas été saisi, les autorités privilégiant la piste criminelle locale.

 
105 commentaires - Isère : des fusils d'assaut volés dans un convoi militaire
  • Les soldats auraient du enlever la culasse des armes et les munitions . c'est le b a b a EE la mise en sécurité d'une arme. La formation laisse a désirer !!

  • les militaires de l'époque qui sont aujourd'hui en retraite sont "éffarés" de ce qui se passe sous le régime Socialiste ! ! ! il faut mettre tout ce monde au rebus, alors qu'ils essaient de casser les reins de FILLON POUR POUVOIR CONTINUER LEURS CONNERIES

  • la prochaine fois il vont piquer un char Leclerc !

  • Laisser un convoi sans surveillance drôle de militaire moi pendant mon service il ne fallait en aucun cas se séparer de son arme même pour aller assouvir un besoin sinon on te le rappelait manu-militari. Et pour ce cas la à mon avis il y a des galons qui vont sauter.

  • pauvre armée française, on engage n'importe qui, que faisait le responsable du convoi, amateur sans doute, je suis militaire de carrière retraité, après 25 ans de service, celà me fait pleurer, quelle formation ont les sous-officiers et officiers à l'heure actuelle, de mon temps on nous disait que notre arme faisait partie de notre corps et qu'elle était notre assurance vie

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]