Isabelle Balkany sort du silence

Isabelle Balkany sort du silence
Isabelle Balkany le 16 mars 2011 à Levallois-Perret.

Orange avec AFP-Services, publié le mardi 16 juillet 2019 à 10h23

Après deux mois de convalescence, Isabelle Balkany est sortie de la clinique où elle séjournait. Elle revient sur ce qui a été qualifié, à tort selon elle, de tentative de suicide.

Son hospitalisation avait fait grand bruit, plusieurs jours avant le médiatique procès pour blanchiment et corruption, auquel elle n'a pas pu assister. 


Isabelle Balkany est sortie de la clinique et s'est confiée au Parisien, lundi 15 juillet.

Dans le quotidien, elle nie avoir fait une tentative de suicide. Elle évoque plutôt une "espèce de désespérance" nourri par un "sentiment d'honneur bafoué" et un "opprobre généralisé".  

Elle prend un comprimé d'anti-dépresseur, qui ne la soulage pas. Elle finit par en avaler d'autres, jusqu'à finir la plaquette de 40 comprimés, la laissant inanimée sur le sol jusqu'à ce que Patrick Balkany la retrouve.


Au cours de sa convalescence, son mari est venu chaque soir lui faire un compte-rendu des audiences du procès, dans la clinique VIP que lui aurait trouvé Nicolas Sarkozy. Si l'ex-président de la République n'est pas venu lui rendre visite en personne, Carla Bruni se serait, elle, rendue dans la clinique VIP. 

Le verdict du procès Balkany est attendu le 18 octobre.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.