Irak : deux commandos de l'air français grièvement blessés par un drone piégé

Irak : deux commandos de l'air français grièvement blessés par un drone piégé
Des parachutistes français à Bagdad en Irak le 11 avril 2016 (illustration). Deux militaires français ont été grièvement blessés à Erbil, le 2 octobre 2016.

, publié le mardi 11 octobre 2016 à 13h55

C'est une attaque inédite qui a tué deux peshmergas kurdes et blessé grièvement deux commandos parachutistes de l'air français, dimanche 2 octobre à Erbil en Irak. L'information a été révélée mardi 11 octobre par Le Monde, qui précise que l'état-major n'a pas souhaiter confirmer.

Les deux militaires touchés appartiennent au CPA-10, basé à Orléans-Bricy et rattaché au Commandement des opérations spéciales (COS).

Ils ont été rapatriés en France et sont soignés à l'hôpital de Percy-Clamart (Hauts-de-Seine). L'un des deux hommes serait entre la vie et la mort, croit savoir le quotidien national.



Le mode opératoire de l'attaque est inédit. Les militaires français ont été blessés par l'explosion au sol d'un drone piégé. Il venaient de l'intercepter, alors qu'il avait été envoyé par un groupe lié à l'Etat islamique (EI). En plus des deux peshmergas tués et des deux commandos grièvement blessés, une dizaine de soldats français auraient été évacués, certains faisant partie du 1er RPIMA, un autre régiment des forces spéciales.

Ces régiments sont engagés dans la Task Force Hydra, qui relève des opérations spéciales. Ses soldats combattent le groupe EI depuis deux ans au Kurdistan irakien, aux côtés des peshmergas. Elle comprendrait environ 200 hommes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.