Interview de Macron : vers un nouveau jour férié travaillé ?

Interview de Macron : vers un nouveau jour férié travaillé ?

Emmanuel Macron lors de son interview télévisée, dimanche 15 avril

Orange avec AFP, publié le lundi 16 avril 2018 à 11h27

Au cours de son entretien télévisé dimanche soir, le chef de l'État a ouvert la voie à une seconde journée de solidarité, comme le lundi de Pentecôte, pour financer la prise en charge des personnes âgées dépendantes. La piste avait déjà été évoquée par Agnès Buzyn, quelques jours auparavant.

De nombreux sujets ont été abordés dimanche pendant les deux heures et demi qu'a duré l'interview télévisée du président de la République. Face à Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel, le chef de l'État s'est expliqué, entre autres, sur sa politique fiscale. S'il a assuré qu'aucun nouvel impôt ne verrait le jour durant le reste du quinquennat, le locataire de l'Élysée s'est montré ouvert à l'idée d'une nouvelle journée de solidarité, sur le modèle du lundi de Pentecôte, férié mais travaillé. 

Selon lui, un nouveau jour férié travaillé serait une "piste intéressante" pour financer la prise en charge des personnes âgées dépendantes. "C'est une piste", a-t-il estimé. "Je ne suis pas contre. Je pense que c'est une piste intéressante, il faut la regarder. Ça peut être une option", a-t-il ajouté.

La première journée de solidarité, le lundi de Pentecôte, avait été instaurée par le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin à la suite de la canicule de 2003. "On pourrait imaginer avoir deux lundis de Pentecôte travaillés", avait déclaré la ministre de la Santé Agnès Buzyn sur BFMTV, jeudi 12 avril. "Je souhaiterais qu'il y ait un débat sociétal, avec notamment les élus" pour pouvoir "proposer une solution d'ici la fin de l'année", avait précisé la ministre.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.