Internet: pour Macron, une régulation accrue est "inévitable"

Internet: pour Macron, une régulation accrue est "inévitable"
Le président français Emmanuel Macron fait un discours au Forum pour la gouvernance d'internet à l'Unesco à Paris le 12 novembre 2018

AFP, publié le lundi 12 novembre 2018 à 17h22

"Il y aura inévitablement à l'avenir davantage de régulation" d'Internet, a averti Emmanuel Macron, dans un discours au Forum pour la gouvernance d'internet qui se réunit à l'Unesco à Paris.

"On voit deux types d'internet, l'internet californien et l'internet chinois. L'un tiré par des acteurs privés, dominants mondiaux, qui ne sont pas démocratiquement élus, c'est le système de l'autogestion. De l'autre côté l'internet à la chinoise, avec un gouvernement qui contrôle", un système "hégémonique" dans lequel "nous n'avons pas le même lien avec les libertés individuelles".

"Il nous faut construire par la régulation cette voie nouvelle, où les Etats arrivent à bien réguler, avec les acteurs privés. Il nous faut construire une régulation coopérative en commun, il nous faut apprendre à réguler ensemble", a lancé le chef de l'Etat, en appelant le Forum à "devenir une instance de propositions concrètes" pour de nouvelles politiques publiques. 

Il aussi suggéré que le Forum soit rattaché au Secrétariat général de l'ONU.

"Au nom de la liberté, on a laissé avancer à visage découvert tant d'ennemis de la liberté, on les a laissés rentrer dans tous nos systèmes en faisant croire qu'ils avaient les mêmes droits que les autres alors qu'ils foulaient aux pieds tout ce qui nous a rassemblés. Tout ça conduit à mes yeux à une régulation des acteurs et à une régulation du net. Je crois très profondément qu'il y a urgence", a-t-il dit

Le chef de l'Etat a proposé en particulier de réfléchir à une nouvelle régulation des contenus haineux, de la diffamation et du harcèlement, que les algorithmes ont du mal à reconnaître automatiquement.

L'Etat français va envoyer prochainement une délégation de régulateurs au sein du groupe américain Facebook pour concevoir de nouveaux outils de régulation de ces contenus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.