Intempéries dans les Alpes-Maritimes : les émouvantes retrouvailles des sinistrés

Intempéries dans les Alpes-Maritimes : les émouvantes retrouvailles des sinistrés©Panoramic
A lire aussi

, publié le dimanche 04 octobre 2020 à 11h15

Après le violent passage de la tempête Alex dans les Alpes-Maritimes vendredi 2 et samedi 3 octobre, les habitants sont partagés entre la joie des retrouvailles et l'attente de nouvelles de leurs proches, relate Europe 1.

Après le passage dévastateur de la tempête Alex ce week-end du 2 et 3 octobre, les habitants des Alpes-Maritimes, désemparés, ne peuvent que constater les nombreux dégâts. De plus, huit personnes sont toujours portées disparues.

Toutefois, certains rescapés qui avaient dû être secourus par hélicoptère ont retrouvé leurs familles à l'aéroport de Nice samedi soir, rapporte Europe 1. Et même s'il leur a fallu attendre parfois des heures, les concernés ne cachent pas leur joie, comme cette vieille dame émue de tenir ses petits-enfants dans ses bras.




Cependant, "mon fils, mon neveu et ma nièce sont encore là-haut. Je ne sais pas dans quel état est la maison, mais on m'a dit qu'elle était très abimée", ajoute-t-elle. D'autres sont obligés de patienter pour retrouver ceux qu'ils aiment. C'est le cas d'une mère de famille qui s'inquiète pour son époux resté à Saint-Martin-Vésubie. "Mon mari est toujours là-haut, c'est compliqué", lâche-t-elle, très émue.

Des familles sous le choc

Véronique, une autre sinistrée, se ronge aussi les sangs dans l'attente de nouvelles, comme elle l'explique à BFMTV : "Mon fils reste là-haut, mon neveu et ma nièce, j'ai de la famille, des gens avec qui j'ai grandi qui attendent des nouvelles de leurs enfants et de leurs parents." L'angoisse est tout aussi grande pour les personnes qui ne vivent pas dans le coin. Delphine, par exemple, habite à Grasse, à 170 km de Saint-Martin-Vésubie. "J'ai de la famille aussi plus haut qui sont coupés du monde. J'espère que quelqu'un ira les chercher. Quand on voit les images à la télé on se fait quand même beaucoup de soucis, tout le monde aimerait avoir des nouvelles. L'attente est toujours compliquée", témoigne-t-elle sur RMC. Par ailleurs, une cellule de crise a été créée pour soutenir les rescapés encore sous le choc.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.