Intempéries dans le Gard : une personne encore recherchée, annonce Gérald Darmanin

Intempéries dans le Gard : une personne encore recherchée, annonce Gérald Darmanin
Aigues-Vives, dans le Gard, le 14 septembre 2021.

publié le mardi 14 septembre 2021 à 19h00

Une soixantaine de communes du Gard ont été particulièrement impactés par les intempéries de mardi, a indiqué le ministre de l'Intérieur, assurant que l'état de catastrophe naturelle serait déclaré la semaine prochaine.

De violents orages et des pluies records ont frappé le Gard mardi 14 septembre et la vigilance reste de mise. Plus de deux mois de précipitations ont été enregistrées en trois heures dans le Gard, qui restait mercredi en alerte orange aux orages et pluie-inondations, comme 11 autres départements, après avoir été placé en alerte rouge quelques heures.

Un record pour le département, selon Météo France. "Nous sommes particulièrement vigilants dans l'Hérault et le Gard, où nous craignons d'autres épisodes de ce type dans les heures et jours qui viennent", a prévenu en début de soirée le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, qui s'est rendu sur place, à Bernis. 


Le ministre de l'Intérieur a décrit "des circonstances très exceptionnelles, très concentrées et très peu prévisibles". "Rien ne laissait présager un événement d'une telle ampleur", avait confirmé dans l'après-midi Marc Pontaud, expert de Météo-France: "244 mm en trois heures à Saint-Dionisy, c'est quelque chose d'exceptionnel", a-t-il insisté, rappelant que le record absolu dans le Gard était jusque-là de 216,4 mm à Saint-Martial le 19 septembre 2020. 

Dans son dernier communiqué, la préfecture du Gard avait prévenu qu'après une amélioration, la situation "va à nouveau se dégrader dès cette nuit", décidant déjà que les "établissements scolaires publics et privés resteront fermés mercredi". Un "nouvel épisode actif" orageux est attendu "mercredi matin, sur des sols fragilisés par les intempéries d'aujourd'hui", a également prévenu Météo France. Dans le Gard et l'Hérault, "de nouvelles averses orageuses et fortement pluvieuses vont affecter le relief avec un risque également pour les zones de plaines", explique le prévisionniste, qui s'attend à "de fortes intensités pluvieuses de l'ordre de 80 à 100 mm en peu de temps localement"

Au centre de commandement des pompiers à Bernis, le ministre de l'Intérieur a salué "une intervention très rapide, qui a permis des vies sauvées". Deux personnes ont été temporairement portées disparues, à Aigues-Vives et Uchaud, deux localités proches de l'autoroute A9 reliant Nîmes à Montpellier. L'une "a été retrouvée", a précisé la Préfecture en fin d'après-midi, en ajoutant que les recherches et témoignages sur la seconde personne recherchée "conduisent, à ce stade, à écarter l'hypothèse de la disparition". "À ma connaissance, une personne est encore recherchée", a déclaré le ministre.  

Une soixantaine de communes impactés

Le ministre de l'Intérieur a également indiqué que la commission de catastrophe naturelle serait réunie la semaine prochaine "pour déclarer l'état de catastrophe naturelle afin que les communes puissent le plus rapidement possible faire valoir les assurances". Selon lui, une soixantaine de communes du département ont été particulièrement touchées par les intempéries.

Quelque 800 sapeurs-pompiers, dont des renforts venus du Vaucluse et des Bouches-du-Rhône, poursuivaient leurs opérations de mise en sécurité des personnes mardi en fin d'après-midi. C'est surtout au niveau des transports que les perturbations ont été les plus fortes et les images les plus impressionnantes.  Alors que de nombreuses routes et ponts ont été coupés, l'autoroute A9, axe majeur reliant la vallée du Rhône, la région marseillaise et l'Italie à l'Espagne, a été fermée plusieurs heures. Sur cette autoroute, "environ 30 personnes ont été mises en sécurité par des moyens aériens et terrestre", ont précisé les pompiers, qui ont procédé au total à 60 hélitreuillages et 450 interventions de mise en sécurité selon M. Darmanin.

Vers 20h00, l'autoroute était rouverte dans les deux sens, a précisé Vinci, mais pas sur toutes les voies, des opérations de nettoyage et des travaux étant encore en cours.

Dans les zones touchées, la préfecture avait recommandé aux parents de laisser leurs enfants à la cantine à midi et aux salariés de rester dans leur entreprise le temps de laisser passer l'orage, parmi d'autres mesures de prudence. 

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.