Intempéries dans le Gard : deux personnes retrouvées, un mur de restaurant cède sous la pression des eaux

Intempéries dans le Gard : deux personnes retrouvées, un mur de restaurant cède sous la pression des eaux©Panoramic (photo d'illustration)

publié le mardi 14 septembre 2021 à 14h03

Alors que douze départements sont désormais en vigilance orange orage ce mardi 14 septembre, France Bleu que deux personnes, annoncées disparues dans l'après-midi, ont finalement été retrouvées. A Nîmes, l'un des murs d'un restaurant Flunch, dans un centre commercial, s'est effondré.

La situation est particulièrement préoccupante dans le Gard, placé depuis mardi 14 septembre en vigilance rouge pluie-inondation et orages par Météo France.

Des pluies diluviennes sont tombées dans le département, créant des torrents de boue et emportant des voitures. Midi Libre relate également que dans le centre commercial Carrefour Nîmes Étoile, un des murs du restaurant Flunch, situé dans la galerie marchande, a cédé. Le quotidien local précise que des personnes ont été choquées, mais pour l'heure, il n'y a pas plus de précision sur la gravité des faits. L'établissement a été immédiatement fermé.

Comme le détaille Météo France, les cumuls de pluie observés dans le secteur de Nîmes constituent des valeurs tout à faire inhabituelles. A titre d'exemple, il est tombé dans le sud-ouest de la ville plus de 200 mm, l'équivalent de deux mois de précipitation en quelques heures. Ce record absolu annoncé par Météo France pour le département du Gard est également proche du record pour l'ensemble de la France métropolitaine : 253 mm enregistrés en 3 heures, à Montpellier, en 2014.


Par ailleurs, selon les informations livrées par la préfecture du Gard et relayées par BFMTV, une personne a été légèrement blessée (foudroyée) à l'usine Perrier de Vergèze. Alors que deux personnes étaient recherchées sur Aigues-Vives et Uchaud, France Bleu révèle qu'elles ont été retrouvées "saines et sauves". Interrogé par le média local, Jean-Michel Langlais, le directeur du SDIS (Service départemental d'incendie et de secours) du Gard a précisé qu'une femme de 71 ans s'était réfugiée "au domicile de l'un de ses proches". Concernant la deuxième disparition, il s'avère qu'après vérification, "il n'y avait pas de personne manquante."

Face à cette situation dramatique, Gérald Darmanin a affiché son soutien à tous ceux qui luttent actuellement contre les intempéries. "Tout mon soutien aux services de l'Etat mobilisés dans le Gard pour faire face aux intempéries. Je me rendrai en fin de journée sur place", a fait savoir le ministre de l'Intérieur sur Twitter. A 16 heures, 12 départements étaient désormais en vigilance orange orage

L'équivalent d'un à deux mois de précipitations en six heures

Dans le Gard, des écoles ont été fermées et la préfecture demande aux habitants d'éviter tous les déplacements. Des repas ont été proposés aux parents d'élèves pour ne pas devoir venir chercher leurs enfants. En outre, le trafic ferroviaire est interrompu, avec de nombreux axes routiers entre Montpellier et Nîmes fermés et interdits à la circulation. Selon La Chaîne Météo, il est tombé en six heures l'équivalent d'un à deux mois de précipitations localement. BFM TV évoque notamment les communes de Saint-Dionisy, Quissac ou Caissargues. Il s'agit, écrivent nos confrères, de la première vigilance rouge pour des orages depuis 2014. Le Gard était déjà concerné à l'époque.

Des pannes de courant ont déjà été signalées alors que certains habitants font face à de l'eau qui s'infiltre chez eux. La violence des intempéries laisse craindre de nombreux dégâts matériels, mais également humains, tandis que des grêlons allant jusqu'à quatre centimètres sont tombés dans le Gard, détaille Midi Libre. Le phénomène météorologique touche également le département voisin, l'Hérault, où les écoles ont par exemple été fermées à Lunel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.