Intempéries dans le Gard : deux personnes disparues, transports perturbés, Darmanin attendu

Intempéries dans le Gard : deux personnes disparues, transports perturbés, Darmanin attendu
Un véhicule de pompiers mardi à Aigues-Vives (Gard).

publié le mardi 14 septembre 2021 à 16h05

L'alerte rouge est désormais levée, mais les orages ont laissé des traces dans le département. 

Mise à jour. Les pompiers recherchent deux personnes disparues, mardi 14 septembre, dans le Gard.

Les recherches se situent sur les communes d'Aigues-Vives et Uchaud, à l'ouest de Nîmes, selon la préfecture. Par ailleurs, une personne a été foudroyée et légèrement blessée dans une usine Perrier de Vergèze, entre Nîmes et Montpellier, et prise en charge par les secours. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin est attendu sur place, selon BFMTV




L'épisode orageux, qui a durement touché une partie du Gard mardi matin, était en voie d'amélioration dans l'après-midi, selon Météo-France et la préfecture, selon qui "de nouvelles pluies de moindre intensité sont attendues pour le début de soirée". Depuis 14h00, le département du Gard, brièvement placé en alerte rouge aux orages et pluies-inondations, a été rétrogradé en vigilance jaune pour les orages et pluies, et en vigilance orange pour les crues. "Les 800 sapeurs-pompiers poursuivent leurs opérations de mise en sécurité des personnes dans le département", précise la préfecture.

Météo-France a relevé des cumuls de pluie très importants (localement de 250 à 300 mm), des rafales de vent allant jusqu'à 105 km/h et de "gros grêlons". Des infrastructures ont été touchées : "la toiture du centre commercial Intermarché de Caissargues est partiellement effondrée" et l'institut médico-éducatif Les capitelles de Nîmes a aussi été endommagé, indique la préfecture dans un communiqué. "À ce stade, aucune personne n'a été blessée."

Trafic SNCF perturbé 

En ce qui concerne les transports, l'autoroute A9 restait fermée dans l'après-midi et de nombreux axes routiers ont été  impactés par cet épisode. L'A9 est coupée dans les deux sens de circulation (en direction de Lyon et de l'Espagne), entre Nîmes et Montpellier, "afin de procéder à des opérations d'évacuation d'usagers de l'autoroute notamment par des opérations d'hélitroyage", indiquait la préfecture en fin de matinée. 

Le trafic des trains entre Nîmes et Montpellier devrait rester interrompu jusqu'en début de soirée, selon la préfecture. "La gare de Vergèze est totalement inaccessible et la gare de Nîmes centre est en cours de sécurisation pour des infiltrations d'eau". 

Les transports par autocars et bus dans les zones impactées sont suspendus jusqu'à nouvel ordre", précisent encore les autorités. 

23 personnes piégées dans leur véhicule 

Dans les établissements scolaires et universitaires, "les élèves ont été mis en sécurité au sein (...) et les externes ont été invités à rester pour la pause de midi afin de déjeuner." Où en est-on au niveau des inondations ? "Le Vistre est placé en vigilance orange Vigicrues" et "l'ensemble des cours d'eau est sous surveillance pour des phénomènes de ruissellements et de débordements", selon la préfecture. 



À la mi-journée, les pompiers du Gard expliquaient n'avoir pas encore effectué "d'interventions significatives liées à cet événement météorologique". Vingt-trois personnes prises au piège dans leur véhicule avaient été mises en sécurité. Environ 70 interventions non urgentes pour locaux inondés ou infiltration d'eau devaient être traitées une fois l'épisode pluvieux terminé. 

Infiltrations dans un collège 

Les précipitations, qui affectent la Vaunage, le sud de Nîmes et les Costières, "pourraient être accompagnées de grêle et d'une forte activité électrique", selon les pompiers. Préventivement, 12 pompiers spécialisés dans les secours en eau vive ont été prépositionnés vers Nîmes et 20 autres sapeurs-pompiers en renfort dans les centres de secours d'Uzès et de Saint-Geniès-de-Malgoire, selon le commandant Tanguy Salgues, du Service départemental d'incendie et de secours du Gard. 



Dans la matinée, les fortes précipitations avaient notamment provoqué la coupure de plusieurs routes départementales, notamment dans le secteur du Vidourle, autour la commune de Quissac, où des infiltrations d'eau ont été constatées dans une salle du collège. Au sud de Nîmes, les pluies ont fait gonfler la rivière Rhony de 1,50 m en l'espace de quelques minutes, selon le site Vigicrues.

Le département voisin de l'Hérault sort, lui, de la vigilance orange. Six départements restent à ce niveau de surveillance.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.