Intelligence artificielle : vos radios peuvent aider la recherche

Intelligence artificielle : vos radios peuvent aider la recherche
Les radios seront ensuite disséquées par des équipes de médecins-chercheurs-ingénieurs.

Le Parisien, publié le lundi 11 juin 2018 à 08h58

La Société française de radiologie lance le tout premier «data challenge», un grand événement pour développer le meilleur outil d'intelligence artificielle. Le programme vise à mieux diagnostiquer les maladies et à en prédire les meilleurs traitements.

Depuis quelques jours, votre radiologue peut vous demander si vous êtes d'accord pour qu'il garde votre image de lésion du foie, de fissure du ménisque, de nodule de la thyroïde et même de tumeur du sein. À la clé, faire avancer la recherche et l'innovation. La Société française de radiologie (SFR) lance en effet le tout premier « data challenge », un grand événement pour développer le meilleur outil d'intelligence artificielle (IA).

« Beaucoup pensaient qu'on n'arriverait jamais à l'organiser. Eh bien, on y est ! C'est un défi qui va renforcer l'apport de l'intelligence artificielle en radiologie », s'enthousiasme la professeur Nathalie Lassau, de Gustave-Roussy, centre de référence qui mise beaucoup sur l'IA comme outil supplémentaire de la lutte contre le cancer.

«Des pépites vont émerger»

Ce vaste programme vise à mieux diagnostiquer les maladies et à en prédire les meilleurs traitements. Les 600 IRM, scanners, échographies de chaque catégorie collectés dans toute la France seront ensuite disséqués par des équipes de médecins-chercheurs-ingénieurs de la SFR. Le tout entre le 15 septembre et le 17 octobre, période des Journées françaises de radiologie (du 12 au 15 octobre), qui réuniront 7 000 personnes à Paris. « Chaque équipe travaillera sur le meilleur algorithme pour répondre à une question clinique, reprend la professeur Lassau. C'est très galvanisant car des pépites vont émerger. »

Renseignements sur datachallengejfr.gustaveroussy.fr

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.