Inondations : le Pas-de-Calais maintenu en vigilance

Inondations : le Pas-de-Calais maintenu en vigilance

Une rue inondée à Lunel dans l'Héraut, le 16 septembre 2016. (illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 14 décembre 2017 à 09h03

Cette nuit, certaines communes ont vu jusqu'à 60 cm d'eau dans leurs rues.

Le Pas-de-Calais a été maintenu en vigilance orange pour des risques d'inondations, a indiqué jeudi 14 décembre Météo-France dans son dernier bulletin.

Le Bas-Rhin et Haut-Rhin qui étaient auparavant en vigilance pour "vent violent", ne l'étaient plus. De même l'alerte pour "vent violent" dans le Pas-de-Calais a été levée et ce département était placé en alerte orange uniquement pour risque de crues.

"Le fort coup de vent est passé en l'Allemagne. Les rafales en plaine d'Alsace ont également atteint ponctuellement les 110 km/h (Sélestat, Saint-Louis)", a commenté Météo-France.

L'institut prévoit "une relative accalmie" en matinée. "A partir de la mi-journée le vent de sud-ouest se renforcera à nouveau, mais dans une moindre mesure. Des rafales autour de 60 à 80 km/h sous des averses orageuses pourront être observées dans l'après-midi et jusque tard dans la nuit de jeudi à vendredi", a-t-il souligné.

60 cm d'eau dans les rues

Les pompiers du Pas-de-Calais sont intervenus une centaine de fois mercredi soir, principalement pour des routes et des caves inondées, a rapporté France Bleu Nord. Dans la commune de Lisbourg, l'eau est montée de 60 cm dans les rues. Il n'y a eu ni blessés ni évacués.

 
8 commentaires - Inondations : le Pas-de-Calais maintenu en vigilance
  • avatar
    sylvie-59  (privé) -

    A chaque gros épisodes pluvieux, il y a des rues inondées parce que le curage des fossés et autres cours d'eaux est laissé en souffrance depuis des décennies. Dans les campagnes, les riverains doivent se battre avec la mairie pour que les travaux soient effectués et ensuite plus d'inondations. Beaucoup de services techniques se contentent de déposer des panneaux route inondée sans chercher à faire en sorte que les choses bougent, on en est là en France toujours attendre le phénomène sans le prévoir ou y remédier mais les riverains continuent de payer les taxes et impôts divers quand même...

  • Un peu d'eau, tant attendue... ça fait du bien aux plantations.. et de plus ça nettoie gratos les crottes de chien, crachats et autres pollutions

  • J'ai été élu à l'urbanisme dans une commune où il était écrit noir sur blanc qu'il pouvait y avoir des risques d' inondation dans certaines zones, ce qui n'empêchait pas des personnes de vouloir quand même un sous-sol.
    Personnellement j'avais signalé et mis l'accent sur ce risque, ensuite un couple d'acquéreur dut pomper et pomper et faire cuveler par l'extérieur leurs fondations pour résoudre leurs désordres.
    On met en cause les communes, mais il faut savoir que les permis de construire sont validés in fine à un échelon supérieur par l'état. C'est peut être là que le bât blesse et qu'il faudrait avoir un peu plus de sérieux dans les approbations et validations des documents ad' hoc .
    On pourrait parler aussi longuement des passe-droits sur les attributions de permis de construire en zone littorale.
    Dans certaines régions, l'interprétation de la "loi littoral" est fantaisiste et élastique pour des raisons purement électoralistes!

  • On va encore accuser le réchauffement climatique ???? ce n'est pas les pluies qui sont responsables , mais ceux qui gèrent
    les constructions et l'aménagement du territoire., on bâtit n'importe ou et n'importe comment .

  • l'argent a encore disparut, bizarre, c'est nouveau ça l'argent disparait. Il y a trop de gens honnète qui l'aide a disparaitre. Penant que certains élus vivent bien, et trés bien, d'autres paient sans arret.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]