Inondations : l'eau continue de monter en Normandie et en Seine-Saint-Denis

Inondations : l'eau continue de monter en Normandie et en Seine-Saint-Denis

Une rue submergée à Cléon, en Seine-Maritime, le 31 janvier

Orange avec AFP, publié le samedi 03 février 2018 à 08h30

Après des semaines de montée des eaux, 11 départements se trouvaient toujours en alerte aux inondations, samedi 3 février. La situation était particulièrement préoccupante en aval de la capitale, en Normandie, mais aussi en amont, où la Marne continuait de grossir.

Samedi matin, les départements de l'Aube, l'Eure, la Marne, Paris, la Seine-Maritime, la Seine-et-Marne, les Yvelines, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d'Oise étaient toujours sous surveillance en raison de la crue de la Seine et de ses affluents.





En Normandie, la Seine est sortie de son lit mercredi, noyant les quais de Rouen. Le fleuve débordait encore samedi matin, après une semaine marquée par des précipitations soutenues. Le secteur le plus touché était celui de la boucle d'Elbeuf, en Seine-Maritime.



En amont de la capitale, la situation était également compliquée. En Seine-Saint-Denis, le niveau de la Marne est remonté brusquement vendredi. À Gournay, caves, jardins et garages ont été inondés. Le pic de crue était attendu samedi à 5,80 mètres. Une dizaine d'habitants qui le souhaitaient ont été évacués, "surtout des personnes âgées", selon la mairie. Environ 400 foyers étaient touchés à Gournay-sur-Marne et Noisy-le-Grand, commune voisine.

Record de pluie sur le pays en décembre-janvier

Durant les mois de décembre et janvier, la France a connu un cumul moyen de pluies record depuis 1959, année de début des relevés de pluviométrie. En janvier, les régions Auvergne-Rhône Alpes et Bourgogne-Franche-Comté "ont déjà battu leur propre record avec deux fois la valeur normale" d'un mois de janvier (pris sur la période 1981-2010), note la climatologue Christine Berne de Météo France.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
33 commentaires - Inondations : l'eau continue de monter en Normandie et en Seine-Saint-Denis
  • Et par un article pour se pencher sérieusement sur les 4 lacs de retenues, qui ont été chèrement creusés et aménagés pour réguler justement les crues! Le constat est aujourd'hui que 2 sont pleins et 2 autres ne vont pas tarder à l'être! Il serait peut-être bon de se poser la bonne question, et de vérifier si la gestion de ces 4 lacs a bien été menée, si avant les crues, tous ont bien été mis à l'étiage, au niveau le plus bas possible, et si pour des raisons touristiques louables, ils n'ont pas été maintenus, comme on peut le supposer, à un niveau plus élevé pour permettre les activités nautiques! Si c'est le cas, ce serait un réelle et volontaire décision de privilégier des activités ludiques et sportives, au détriment des populations demeurant le long des fleuves et rivières. Il serait bon qu'une enquête indépendante et minutieuse puisse se pencher sur cette hypothèse plus que réaliste. A n'en pas douter des journalistes d'investigations vont se pencher sur le sujet non neutre. En attendant, et encore une fois nos primes d'assurances vont encore augmenter, comme le reste, et la fonte des neiges va encore provoquer un peu partout des nouveaux désordres. Gouverner, c'est prévoir.

  • ET après avoir baissé la Seine remonte à Paris grâce à la Marne qui déborde!

  • Courage à ceux qui sont dans la détresse...Il faudra revoir les plans de prévention inondations...

  • la ville de paris est construite dans le bassin parisien .Un bassin c'est fait pour récupérer les eaux ou en mettre aussi volontairement .Dans ce cas précis Paris est comme un bouchon sur la seine et empêche le bassin de s'emplir .Le trop plein s'accumule en amont et sous la pression des eaux après la traversée de paris ,l'aval lui aussi s'inonde .............

  • quel âge avez vous Mrs les journalistes avez vous fait des études moi avec mon BEP je sais qu'il y a un printemps, un été un automne et un hiver et je sais aussi qu'une crue n'est pas extraordinaire