Inondations dans l'Aude : l'état de catastrophe naturelle reconnu dans 126 communes

Inondations dans l'Aude : l'état de catastrophe naturelle reconnu dans 126 communes
Un homme à Trêbes le 16 octobre 2018.

Orange avec AFP, publié le jeudi 18 octobre 2018 à 10h50

Durement touchées par les intempéries du début de semaine, 126 communes de l'Aude ont été reconnues en état de catastrophe naturelle.

L'état de catastrophe naturelle a été reconnu dans 126 communes de l'Aude touchées en début de semaine par les graves inondations qui ont fait 14 morts et 75 blessés, indique jeudi 18 octobre le Journal officiel.

L'arrêté interministériel concerne notamment Trèbes, Villegailhenc, Villalier, Villardonnel, Carcassonne et Saint-Couat d'Aude, très durement touchées par ces intempéries dans la nuit de  dimanche à lundi. Il doit permettre aux personnes touchées d'être indemnisées rapidement par les assureurs dans le cadre du régime des "catastrophes naturelles" promis lundi par le Premier ministre Edouard Philippe.

En France métropolitaine, elle couvre tous les périls sauf le vent, soumis à la garantie tempête qui n'a pas besoin de l'état de catastrophe naturelle pour être appliquée. Les inondations entrent toujours dans le cadre des catastrophes naturelles.

Les dossiers des communes sinistrées qui ne sont pas concernées par l'arrêté seront traités "dans les plus brefs délais" et "le gouvernement a d'ores et déjà demandé la mobilisation du fonds de secours d'extrême urgence pour permettre aux sinistrés de faire face aux besoins essentiels les plus urgents", avait indiqué le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux mercredi, à l'issue du Conseil des ministres.

Dix jours pour envoyer sa déclaration

Dès la parution de l'arrêté de catastrophe naturelle, les assurés ont jusqu'à dix jours pour adresser leur déclaration de sinistre à leur assureur. La déclaration de sinistre peut se faire par tous moyens (courrier simple, internet, téléphone).

Les assureurs recommandent de leur transmettre dès que possible un état estimatif des pertes et de leur fournir tout type de document attestant de l'existence et de la valeur des biens détruits ou endommagés, comme une facture ou une photographie. Ils ont deux mois à compter de la remise de l'état estimatif des biens endommagés pour verser une première provision et trois mois pour indemniser intégralement.

Les intempéries les plus meurtrières en 10 ans

Pour des dommages allant jusqu'à 500 ou 1.000 euros en fonction des assureurs, le sinistré peut demander une avance ou engager les dépenses et se faire rembourser ultérieurement. En cas d'indemnisation, une partie reste à la charge des sinistrés : l'assureur déduira du montant assuré une franchise, fixée par la loi, de 380 euros pour les biens à usage des particuliers et de 1.140 euros minimum pour les biens à usage professionnel.

"L'épisode méditerranéen de type cévenol" qui a frappé l'Aude figure parmi les intempéries les plus meurtrières depuis une dizaine d'années en France. Quatorze personnes sont mortes et 75 blessées, selon le dernier bilan de la préfecture de l'Aude. Le Premier ministre s'est rendu sur place lundi et le président Emmanuel Macron s'y rendra "dès que possible" selon l'Élysée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.