Inondations dans l'Aude : Emmanuel Macron au chevet des sinistrés

Inondations dans l'Aude : Emmanuel Macron au chevet des sinistrés
Des habitants de Villegailhenc nettoient les débris amassés dans la rue, le 17 octobre

Orange avec AFP, publié le lundi 22 octobre 2018 à 09h41

Une semaine après les scènes de chaos dans les villes et villages de la région de Carcassonne, le président de la République passe la journée avec les habitants qui ont perdu leurs maisons, meubles et parfois même des proches, emportés par les eaux.

Lundi 22 octobre, Emmanuel Macron est attendu dans les communes de Villalier et Trèbes, sévèrement touchées par les inondations qui ont fait 14 morts et plus de 70 blessées dimanche 14 et lundi 15 octobre. Alors que des renforts de gendarmerie ont été mobilisés afin de prévenir les cambriolages dans les habitations dévastées, le chef de l'État doit rencontrer sinistrés, élus et secouristes.

Maisons ébranlées, routes éventrées, pont emporté : voilà le spectacle laissé par les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la région. Par endroits, il est tombé en quelques heures l'équivalent de trois à quatre mois de précipitations. L'état de catastrophe naturelle a été officiellement reconnu dans 126 communes, les plus touchées, afin que les assureurs indemnisent les victimes au plus vite.

Visite une semaine après Édouard Philippe

Lundi matin, Emmanuel Macron sera dans la petite commune de Villalier (1.000 habitants), où deux personnes sont décédées. Il se rendra ensuite à 20 km de là, dans la commune de Trèbes, où 6 personnes sont mortes. Il a prévu d'y déjeuner avec les secouristes. 

"Nous attendons un geste fort de l'État avec des engagements financiers", a déclaré le président du conseil départemental André Viola, samedi 20 octobre. Le Premier ministre Edouard Philippe s'était rendu sur place dès le lendemain des crues

200 millions d'euros de dégâts

Dimanche, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a estimé à 200 millions d'euros le montant des dégâts "pour les habitations et les véhicules". Il s'agit des pires inondations dans la région depuis 1891.

Lundi, le conseil départemental de l'Aude doit voter 37 millions d'euros de crédits supplémentaires pour aider les sinistrés et engager les premiers travaux de rénovation. La Région Occitanie a annoncé pour sa part un plan d'investissements de 25 millions d'euros, qui sera voté le 16 novembre prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.