Inondations : 11 départements toujours en vigilance, l'eau continue de monter

Inondations : 11 départements toujours en vigilance, l'eau continue de monter
L'eau a envahi les rues de Gournay-sur-Marne, en Seine-Saint-Denis, le 2 février

Orange avec AFP, publié le dimanche 04 février 2018 à 11h50

Onze départements se trouvaient toujours en alerte aux inondations dimanche 4 février, en raison de la crue de la Seine et de ses affluents. La décrue ne devrait pas s'amorcer avant lundi au plus tôt.

Après dix jours d'une crue intense, l'eau remonte, au grand dam des habitants qui ont déjà les pieds dans l'eau.

En amont comme en aval de Paris, la situation reste compliquée aux abords de la Seine, de l'Yonne et de la Marne. Dimanche, les départements de l'Aube, l'Eure, la Marne, Paris, la Seine-Maritime, la Seine-et-Marne, les Yvelines, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d'Oise étaient toujours placés sous surveillance par Météo France.



À Gournay en Seine-Saint-Denis, caves, jardins et garages ont été inondés. L'eau devait encore monter de quelques centimètres dimanche, à Gournay comme dans les communes voisines, en raison des pluies intenses qui se sont déversées durant la semaine passée.



Des détritus en pagaille

La crue a eu une toute autre conséquence à Méricourt. Cette petite commune des Yvelines est envahie par les détritus. Troncs, bidons, bouteilles, conserves, barques... Tous les déchets charriés en amont par le fleuve arrêtent leur course dans les écluses et les barrages de la commune.



Dans la capitale, le niveau du fleuve a légèrement progressé samedi. En fin de matinée, la mesure au Pont d'Austerlitz indiquait 5,45 mètres. "Cela pourrait monter jusqu'à 5,60 mètres au maximum", selon Bruno Janet, de Vigicrues. Le début de la décrue est attendu au plus tôt lundi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.