France

Inflation : vers un retour aux prix d’avant ? "Il ne faut pas vendre du rêve aux Français", prévient Lidl

Jeudi 17 août, au micro de RMC, le directeur exécutif "achats" de Lidl France est revenu sur la diminution de l’inflation dans l’Hexagone, considérant néanmoins qu’il ne fallait pas mentir aux Français. Dans un second temps, il a fustigé les positions des multinationales et des gros industriels.

Un retour impossible aux prix d’avant ? C’est en tout cas l’idée esquissée, sur RMC, par le directeur exécutif "achats" de Lidl France. « Je confirme que le pic de l’inflation est derrière nous », a ainsi expliqué Michel Biero, jeudi 17 août. Cependant, le responsable est catégorique : "Il ne faut pas vendre du rêve aux Français". En effet, si les prix vont diminuer, notamment dans son enseigne "en rognant les marges très très fortement", il ne faut pas s’attendre à vivre un "septembre vert", a-t-il prévenu.

Un coup de gueule contre les gros industriels de l’agro-alimentaire

Pourtant, ces derniers mois, de nombreuses matières premières comme les céréales ont vu leur prix diminuer. "Le problème, c’est que les industriels (…) ne font pas l’effort de revenir à la table des négociations", comme l’avait encouragé le gouvernement, poursuit Michel Biero. Pour le directeur exécutif « achats » de Lidl France, ce sont les industriels et les multinationales qui sont responsables de l’alourdissement du panier de courses dans le budget des Français. "Ceux-là ne reviennent pas à la table", s’agace-t-il.

Et de détailler sur l'antenne de RMC : "Sur les 75 (industriels et multinationales), il y en a un seul et unique qui est revenu à la table des négociations et qui nous a proposé 3 % de baisse". Car depuis la loi de modernisation de l’économie, les négociations interviennent une fois par an, au mois de mars. Une hérésie pour le responsable de Lidl qui considère que si septembre vert il y a ce ne sera "pas grâce aux multinationales".

publié le 17 août à 11h05, Nathan Hallegot, 6Medias

Liens commerciaux