France

Inflation : Les prix montent partout, mais moins au marché

© Pixabay

Alors que la grande distribution voit, mois après mois, une flambée de l’inflation, les marchés restent à peu près épargnés, notamment pour les légumes.

"Là, ce sont les deux choux à 1,50 euro. En magasin, cela correspond à 2,95 euros le chou." Une cliente connaisseuse interrogée par TF1 Info se rend compte de l’écart de prix entre le marché et le supermarché. En effet, avec la montée des prix dans la grande distribution, les consommateurs voient dans les marchés l’occasion de faire des bonnes affaires.

En cause : la vente directe. Avec moins d’intermédiaires, les producteurs qui fixent leurs propres prix n’ont pas un grossiste à qui ils doivent acheter leurs marchandises, et peuvent vendre moins cher.

Des marges abusives des supermarchés ?

Cet état des lieux contraste avec la situation des fruits et légumes qui connaissent un bond phénoménal dans les rayons des supermarchés. Une hausse qui serait due aux marges abusives de la grande distribution, d’après l’association Légumes de France.

Un véritable problème de santé publique selon l’association car si la consommation de légumes est essentielle pour la santé, il s’agit également d’un bien que les ménages les plus modestes ont de plus en plus tendance à abandonner avec l’inflation de ces derniers mois.

Cette situation ne semble pas vouloir s’améliorer. Emmanuel Macron avait annoncé que la hausse des prix devrait encore se poursuivre, au moins jusqu’à l’été.

publié le 24 avril à 19h10, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux