Incendies en Corse : plus de 1.300 hectares de végétation brûlés

Incendies en Corse : plus de 1.300 hectares de végétation brûlés
Un feu de forêt en Haute-Corse (photo d'illustration).
A lire aussi

, publié le dimanche 24 février 2019 à 08h20

Plusieurs incendies ont été signalés sur l'île, attisés par de fortes rafales de vent. Le principal feu a déjà détruit 900 hectares de forêt.

Plus de 1.300 hectares de végétation sont partis en fumée, en Corse, depuis samedi 23 février.

Une vingtaine de départs de feu ont été enregistrés en 24 heures. 


Le feu le plus important incendie s'est déclaré aux portes du village de Canenzana, en Haute-Corse. "On a eu très peur pour le village", a déclaré le maire Pierre Guidoni, sur franceinfo. 

Plus de 900 hectares ont été brûlés et des habitations ont dû être évacuées mais "aucun blessé n'est à déplorer", assure l'élu."C'est pas un incendie qui est parti tout seul. Je pense qu'il est criminel", estime Pierre Guidoni.Sur BFMTV dimanche, le préfet de Haute-Corse Gérard Gavory évoquait des "écobuages pas maîtrisés" pour expliquer ces incendies.Des renforts venus du continentSur Twitter, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a exprimé son soutien : "Mes pensées accompagnent les sapeurs-pompiers de Haute-Corse et les militaires de la sécurité civile de Corte".

Des canadairs venus du continent devraient aider les 110 pompiers mobilisés pour tenter de contenir et de circonscrire l'incendie. Leur travail est compliqué en raison des fortes rafales de vent soufflant jusqu'à 130 km/h.Un autre incendie s'est déclaré dans le Cap, à Sisco, où 50 hectares ont été touchés.

La Corse du sud a également été touchée par une série de départs de feu débutés samedi et qui ont continué pendant la nuit. 40 à 50 hectares ont été parcourus à Sampolo. Le feu, toujours en cours à l'aube, a finalement été contenu. 

"Il n'y a aucun blessé, mais une habitation a été touchée à la toiture et des chataîgners sont partis en fumée", souligne France Bleu Frequenza Mora.   

Vos réactions doivent respecter nos CGU.