France

Incendie mortel à Grasse : le suspect reconnait les faits "mais à titre involontaire"

D’après le procureur de la République de Grasse, le suspect interpellé après l’incendie, et depuis gardé à vue, aurait reconnu les faits "mais à titre involontaire".

La lumière commence à être faite à propos de l’incendie meurtrier de Grasse. En effet, le suspect placé en garde à vue devrait être déféré ce mardi après-midi, selon les informations de Nice-Matin de ce mardi 15 août. Il pourrait ainsi être mis en examen pour "dégradations volontaires par incendie ayant entraîné la mort, dégradations volontaires par incendie ayant entraîné une infirmité permanente, dégradations volontaires". Une information judiciaire va être ouverte et ce sera désormais au juge d’instruction de faire avancer le dossier judiciaire.

Le suspect entièrement responsable

D’après le procureur de la République de Grasse, le gardé a vue aurait reconnu "être à l’origine de l’incendie, mais à titre involontaire, en évoquant le jet d’une cigarette non éteinte dans le couloir d’entrée de l’immeuble. L’examen psychiatrique pratiqué au cours de la garde à vue conclut, à ce stade, à l’entière responsabilité". C’est pourquoi le parquet devrait requérir la détention provisoire. Enfin, le procureur ajoute que "l’instruction permettra de préciser les circonstances exactes de commission des faits et d’établir avec certitude l’identité des victimes. Les victimes décédées sont toujours en cours d’identification, notamment au moyen d’expertises ADN".

publié le 15 août à 15h45, Alexis Fargeaudoux, 6Médias

Liens commerciaux