Incendie de Notre-Dame : "L'engagement de 2024 sera tenu", répète Emmanuel Macron

Incendie de Notre-Dame : "L'engagement de 2024 sera tenu", répète Emmanuel Macron
Emmanuel Macron, face à Notre-Dame de Paris, le 14 avril 2021
A lire aussi

publié le jeudi 15 avril 2021 à 07h32

Le chef de l'Etat devait se rendre jeudi 15 avril sur le chantier de Notre-Dame de Paris, deux ans, jour pour jour, après l'incendie qui a ravagé l'édifice. Dans les colonnes du Parisien, Emmanuel Macron a répété que les travaux de restauration seraient bien terminés en 2024, comme il s'y était engagé au lendemain du drame, en avril 2019. 




Emmanuel Macron était attendu jeudi sur le chantier de Notre-Dame de Paris, deux ans après le terrible incendie qui a partiellement détruit ce chef-d'oeuvre de l'art gothique.

Le chef de l'Etat viendra constaté l'avancement des travaux. "La cathédrale du peuple de Paris, qui est un peu la cathédrale de toutes les Françaises et de tous les Français, paraissait inattaquable. Qu’elle puisse disparaître était un impensable. Ce moment nous a touchés, tous. On a failli vivre la disparition de quelque chose qui appartient à notre culture, à notre histoire littéraire, architecturale, religieuse et laïque, à l’imaginaire de France", a confié le président mercredi aux journalistes du Parisien.




Emmanuel Macron réaffirme que la cathédrale sera reconstruite pour 2024, soit cinq ans après l'incendie. "Nous tiendrons et nous allons rebâtir. L’engagement de 2024 sera tenu, les cinq ans seront tenus. Ce qui m’importe, c’est vraiment que la planification des travaux puisse être respectée, avec tout le respect pour les architectes et métiers d’art. Tout le monde est sûr maintenant qu’on y arrivera en 2024", répète le chef de l'Etat au Parisien. 




Alors que la France s'apprête a franchir la barre des 100.000 morts du Covid-19, Emmanuel Macron effectue une comparaison entre la pandémie et la destruction de Notre-Dame : "Ces grands défis nous rappellent que nous sommes une nation vivante qui a toujours à rebâtir et à faire. Parfois, nous nous sommes habitués à l’idée que nous étions installés, avec des certitudes. Eh bien, les temps contemporains nous bousculent et ils remettent en cause beaucoup de choses". Et d'ajouter : Ces épisodes montrent la "capacité qu’a le peuple français à s’unir, à se dépasser lorsque le pire advient et qui menace ce qu’il est profondément".

Une souscription publique réussie selon Roselyne Bachelot

La souscription publique lancée pour sa restauration a permis de réunir les fonds suffisants pour la reconstruction du monument. C'est ce qu'a annoncé mercredi, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot. Avec des dons et promesses de dons s'élevant à 833 millions d'euros, "à l'heure actuelle, les sommes ainsi récoltées nous permettent d'envisager tranquillement ce chantier", a déclaré la ministre devant le Sénat. "Je peux vous dire qu'en 2024 la cathédrale Notre-Dame de Paris sera rouverte", a ajouté Roselyne Bachelot.

​​​​​​​

La ministre se rendra se jeudi sur le chantier de Notre-Dame, aux côtés d'Emmanuel Macron et la maire de Paris Anne Hidalgo. Ce sera sera sa première sortie officielle depuis son hospitalisation à cause du Covid-19. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.