Incendie à Courchevel : la piste criminelle désormais privilégiée

Incendie à Courchevel : la piste criminelle désormais privilégiée
Les secours interviennent à Courchevel le dimanche 20 janvier.

, publié le vendredi 25 janvier 2019 à 09h40

L'incendie d'un immeuble où logeaient des saisonniers a fait deux morts dimanche 20 janvier dans la prestigieuse station de ski. La piste accidentelle d'abord privilégiée, ce serait désormais la piste criminelle qui serait suivie par les enquêteurs, selon les informations de plusieurs médias. 

Les enquêteurs privilégieraient désormais la piste criminelle, après l'incendie meurtrier du dimanche 20 janvier à Courchevel (Savoie). Le drame survenu au petit matin dans un immeuble qui hébergeait des saisonniers a fait deux morts et 25 blessés, dont quatre grièvement. Selon les informations de LCI et France Bleu publiées jeudi 24 janvier, les auditions de plusieurs témoins ont permis d'aiguiller les enquêteurs. 



Ces témoins auraient évoqué auprès des enquêteurs des odeurs d'hydrocarbures sur les lieux, quelques instants avant le drame. Selon LCI, les investigations n'ont pour l'heure pas pu déterminer la nature de ces hydrocarbures, mais la thèse est appuyée par plusieurs témoins, qui ont fait état d'une propagation rapide des flammes.



Par ailleurs, quelques jours avant le drame, "une altercation a eu lieu dans l'immeuble entre deux personnes, l'une menaçant de revenir 'pour tout cramer'", rapporte France Bleu.



Contacté par la chaîne d'information en continu, le parquet n'a pour l'heure pas confirmé ces informations. Selon France Bleu, la procureure d'Albertville devrait donner une conférence de presse vendredi 25 janvier. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.