Incendie à Castagniers près de Nice : le feu "sous contrôle"

Incendie à Castagniers près de Nice : le feu "sous contrôle"
Un pompier lutte contre le feu à Castagniers (Alpes-Maritimes), le 17 juillet 2017.

Orange avec AFP, publié le lundi 17 juillet 2017 à 22h40

Un incendie "virulent" s'est déclaré lundi à Castagniers (Alpes-Maritimes), à une quinzaine de kilomètres au nord de Nice. "Ce n'est pas encore maîtrisé mais sous contrôle", ont précisé les pompiers dans la soirée.

Le feu, qui s'est déclaré peu avant 15h, avait parcouru plus de 120 hectares à 21h.

"Le feu est sous contrôle mais pas encore fixé. Il s'agit d'un feu de résineux, et non de broussailles, et d'un feu de cimes, et non de sous-bois. On espère le fixer avant la tombée de la nuit pour poursuivre le travail au sol", avait expliqué peu après 20h le directeur départemental du Sdis, le colonel René Dies.

Plus de 470 sapeurs-pompiers sont à pied d'oeuvre et vont encore recevoir des renforts en provenance du Var (51 pompiers) et des Bouches-du-Rhône. Trois hélicoptères bombardiers d'eau et huit Canadairs ont été mobilisés avant la tombée de la nuit. "Le dispositif ne sera pas allégé avant demain soir", a ajouté le colonel.



LES HABITATIONS "PAS MENACÉES DIRECTEMENT"

"Laissez libre l'accès aux secours", exhortait dans l'après-midi sur Twitter le préfet des Alpes-Maritimes, accompagnant ses propos de photos d'impressionnantes volutes de fumée à proximité immédiate de zones densément peuplées. "Routes fermées à la circulation Nice/Digne par la M6202BIS et Digne/Nice par M901et M6202BIS Pont Charles Albert", a ajouté le préfet dans un autre tweet.


Dix hébergements ont été trouvés pour des personnes dans l'impossibilité de rentrer chez elles, notamment dans le quartier du Mouriez, où un garage automobile est parti en fumée. Une habitation a elle été léchée par les flammes, sans plus de dégâts, a expliqué dans l'après-midi un adjoint au maire de Castagniers. La préfecture des Alpes-Maritimes assure qu'aucune évacuation n'a été ordonnée. "Deux sapeurs-pompiers ont été légèrement incommodés par les fumées mais n'ont rien de grave", a lui précisé le colonel René Dies. "Lors d'un feu de forêt, c'est plus souvent la panique que les flammes qui tue. Il faut que les gens restent chez eux. Des habitations sont sous surveillance mais pas menacées directement", a-t-il martelé.



UN AUTRE INCENDIE EN CORSE

En raison de vents, de la chaleur et de la sécheresse, les feux se multiplient en Provence et en Corse depuis quelques jours. Un incendie sous contrôle mais toujours en cours lundi soir a notamment ravagé 800 hectares depuis samedi après-midi à Saint-Cannat, près d'Aix-en-Provence. Environ 200 hectares de maquis ont eux été détruits dans un incendie lundi après-midi à proximité de Bonifacio (Corse-du-Sud), où le feu était en phase de "bonne accalmie" dans la soirée. "Quelques foyers sont encore actifs mais le vent a baissé, nous sommes dans une évolution favorable", a indiqué à l'AFP le service départemental d'incendie et de secours (SDIS) de Corse-du-Sud parlant de "bonne accalmie".

"D'importants moyens de lutte terrestres des centres d'incendie et de secours de Bonifacio, Pianottoli, Porto Vecchio, Rizzanese, Sainte Lucie, Petreto et Zonza, les éléments des unités de sécurité civile et les forestiers-sapeurs du secteur sont engagés. D'autres moyens de renforts sont également en transit", avaient indiqué les pompiers. Les secours ont organisé le confinement de la population sur deux plages de Stagnola et la Tonnara, à proximité du sinistre. Une route a été fermée à la circulation. Quatre Canadair et un hélicoptère bombardier d'eau étaient sur place.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.