Incendie à Aubervilliers : "Il n'y avait qu'une chose à faire, défier les flammes"

Incendie à Aubervilliers : "Il n'y avait qu'une chose à faire, défier les flammes"
Des policiers et plusieurs anonymes ont participé au sauvetage le 19 août à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).

Orange avec AFP, publié le mardi 21 août 2018 à 11h40

TÉMOIGNAGE. Un incendie s'est déclaré le dimanche 19 août dans un immeuble d'habitation d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), blessant grièvement sept personnes dont cinq enfants.

Un homme a expliqué sur RTL comment il était entré dans le bâtiment pour secourir une "jeune fille apeurée".

"J'étais en train de boire un café à la terrasse d'à côté et j'ai entendu des cris", explique Steeve à la radio. "Il n'y avait qu'une chose à faire : défier les flammes", ajoute-t-il, précisant s'être "mis des couvertures dessus" avec d'autres personnes et être "entré par la porte avant".

"Des scènes d'horreur"

L'homme explique être monté à l'étage et avoir "vu des scènes d'horreur". "Une mère de famille attendait sa mort allongée sur son lit au milieu des flammes", raconte-t-il, parlant d'"une image effroyable". "J'ai sorti une jeune fille apeurée, qui avait beaucoup de brûlures sur les mains. Sa peau était noire". Au total, 22 personnes ont été blessées, brûlées ou intoxiquées, dont sept grièvement.



Le bâtiment, abritant une supérette au rez-de-chaussée et censé servir uniquement de commerce, n'avait "aucune autorisation" pour servir de logement, a déclaré lundi la maire communiste de la ville, Meriem Derkaoui. "Pour nous, c'est un bail commercial", a-t-elle insisté. Plusieurs riverains avaient indiqué dimanche à l'AFP qu'une famille résidait à l'étage de ce petit immeuble aux allures de maison situé dans le quartier Marcreux, à 400 mètres de la mairie.



La maire a salué les policiers, arrivés avant les pompiers, qui sont intervenus "presque à mains nues" pour évacuer les habitants. Dix d'entre eux ont été légèrement blessés, comme six autres personnes. Le ministre et le secrétaire d'Etat, Julien Denormandie, ont aussi remercié "les jeunes d'Aubervilliers qui sont intervenus courageusement pour venir en aide aux victimes". La sûreté départementale est chargée d'enquêter sur les circonstances du sinistre.

Ce grave incendie est le deuxième à Aubervilliers en moins d'un mois. Le 30 juillet, un incendie survenu au 17e étage d'un immeuble HLM de la commune avait provoqué la mort d'une mère de 33 ans enceinte et de ses trois enfants âgés de 18 mois à 6 ans. Neuf personnes avaient été blessées.

Département francilien le plus touché par l'habitat indigne (7,5% du parc privé, avec des pics à 40% près de Paris), la Seine-Saint-Denis a intensifié depuis un an sa lutte contre les marchands de sommeil, dont plusieurs ont été condamnés récemment à de la prison ferme. Le gouvernement a récemment décidé de porter de cinq à dix milliards d'euros l'enveloppe allouée à la rénovation urbaine dans les 480 quartiers concernés en métropole.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU